Elève frappé devant le lycée Bergson : un policier en garde à vue

Elève frappé devant le lycée Bergson : un policier en garde à vue
FAITS DIVERS

VIOLENCES - Le policier soupçonné d'avoir asséné un coup de poing à un élève du lycée Bergson en marge des manifestations contre la loi Travail la semaine dernière a été placé en garde à vue ce jeudi. Il est entendu dans les locaux de la police des polices, en charge de l'enquête.

Il y a une semaine, en marge des manifestations contre la loi Travail, la diffusion d'une vidéo montrant un policier asséné un coup de poing à un élève du lycée Henri Bergson à Paris (19e) avait provoqué une vague d'indignation. Ce jeudi matin, l'auteur présumé des coups a été convoqué dans les locaux de la police des polices (IGPN). "Il a été placé en garde à vue et son audition est en cours", indique une source judiciaire à metronews, confirmant une information d'iTele. 

Enquête pour violences volontaires

Dans cet enregistrement, on voyait un adolescent au sol encadré par plusieurs policiers. L'un des fonctionnaires lui criait "Lève-toi ! Lève-toi !" et alors que le jeune homme s'exécutait, un coup de poing lui était asséné au visage, le projetant au sol. Une enquête judiciaire avait alors été ouverte par le parquet de Paris pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" et l'Inspection générale de la police nationale avait été saisie.

Le lendemain, des lycéens s’étaient rassemblés dans le calme devant l'établissement pour s'insurger contre ces violences policières. Mais des débordements avaient suivi et plusieurs dizaines de jeunes s'en étaient pris à des commissariats parisiens et à deux Franprix.  

EN SAVOIR +

>>  Loi Travail : un lycéen frappé par un policier, l'IGPN saisie

>>  Commissariats caillassés et Franprix pillés par une centaine de jeunes

Lire et commenter