EN DIRECT - Gérard Collomb optimiste à propos de Redoine Faïd : "On l'a rattrapé une fois, on va le rattraper une autre fois"

EN CAVALE - Le braqueur multirécidiviste Redoine Faïd, condamné à de multiples reprises, s'est évadé dimanche par hélicoptère de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, dans laquelle il était incarcéré. Le plan épervier a été déclenché et de nombreuses forces de police sont mobilisées. Il purgeait une peine de 25 ans de prison, notamment pour un braquage raté au cours duquel la policière Aurélie Fouquet avait trouvé la mort.
Live

COMMENTAIRE

"Nous avons mobilisé des moyens considérables, a rappelé Gérard Collomb en déplacement à Marseille, commentant l'avancée des recherches de Redoine Faïd. Je suis sûr d'une chose, c'est qu'on va le retrouver. On mettra le temps qu'il faut. Vous savez, à la police, dans la gendarmerie, ce sont des obstinés. Chaque fois, ils vont jusqu'au bout du travail ! Ils l'ont retrouvé une fois, ils vont le retrouver une autre fois."

"C'EST PAS UNE VIE"


Dans une autre vie, Jean-Claude Pautot a été braqueur et a vécu une longue cavale. Ce repenti désormais artiste était sur notre plateau pour raconter les dessous de ce qu'on vit dans une telle situation. 

BELLOUBET

La ministre de la Justice annonce sur RTL un brouillage total des téléphones portables en prison à partir du mois d'octobre

BELLOUBET

Nicole Belloubet (RTL) : "En 2017, il y a eu 9 évasions de centres pénitentiaires, sur 70.000 détenus. Aucune évasion n’est acceptable, mais il faut avoir la réalité des chiffres"

"J'aurai les éléments nécessaires" de l'enquête sur l'évasion "d'ici le 14 juillet", conclut la ministre, qui exclut de démissionner

BELLOUBET

La garde des Sceaux Nicole Belloubet sur RTL : "Il est évident que Rédoine Faïd était en permanence en train de préparer une évasion. Il était dans un quartier d’isolement. Il ne croisait jamais personne durant ses déplacements. Il était toujours accompagné"

"La mission d’inspection nous dira ce qu'il en est. Nous tirerons toutes les conclusions nécessaires"

Comment la traque de Redoine Faïd s'organise-t-elle ?

ELISABETH FOUQUET


La mère d'Aurélie, cette jeune policière tuée en 2010 lors d'un braquage dans lequel était impliqué Redoine Faïd, a réagi à son évasion au 20 heures de TF1.

INTERVENTION

La garde des Sceaux Nicole Belloubet a expliqué ce mardi devant l'Assemblée nationale vouloir porter "un regard clinique" sur l'évasion de Redoine Faïd pour et en tirer "toutes les conséquences", y compris pour mesurer les défaillances et prendre les éventuelles sanctions qui s'imposeraient, si cela est nécessaire. 

Concernant les signaux d'alerte qui auraient pu être lancés avant l'évasion, la ministre a dit souhaiter "qu'il puisse être vérifié qu'ils aient bien été pris en compte"

CONFÉRENCE DE PRESSE

Sur une éventuelle arrestation de Redoine Faïd, Philippe Veroni a assuré que "la traque peut être longue". Et d'ajouter : "Nous attendons une certaine forme de résistance - lors de son interpellation - et en fonction du lieu et du moment, nous allons mettre en place des moyens en personnels et matériels conséquents. A part l’effet de surprise, ça ne sera pas aisé de l’interpeller".

CONFÉRENCE DE PRESSE

Le sous-directeur de la lutte contre la criminalité organisée Philippe Veroni a assuré lors d'une conférence de presse que le commando "était composé d'environ quatre ou cinq personnes non identifiées". "Il y avait plusieurs personnes complices de Redoine Faid qui sont probablement des proches, des fidèles, puisqu'ils acceptent de prendre des risques conséquents", a-t-il ajouté.

VIDÉO


Sous le feu des critiques depuis l'évasion de Redoine Faïd, la ministre de la Justice Nicole Belloubet s'est justifiée cet après-midi à l'Assemblée : 

VIDÉO


Les explications de notre spécialiste justice William Molinié sur l'information selon laquelle Redoine Faïd aurait demandé à son frère d'avancer l'heure de leur entretien au parloir :

PARLOIR DÉCALÉ


Selon nos informations, Brahim Faïd a indiqué aux enquêteurs durant sa garde à vue que son frère lui avait demandé d'avancer au matin leur entretien initialement prévu l'après-midi. Redoine Faïd aurait insisté en prétextant vouloir regarder les matchs du Mondial de football.

EXPLICATIONS

L'audition de Nicolas Belloubet par la commission des lois de l'Assemblée nationale devrait avoir lieu le 24 juillet, selon nos informations

PS

VIDEO - Le "manque de moyens" dans les prisons pointé par la gauche parlementaire

REACTIONS

Pour le député socialiste Luc Carvounas, l'évasion de Redoine Faïd traduit "le manque de moyens structurel pour la pénitentiaire". "Le gouvernement a décidé d'annuler 370 millions d'euros de crédits dans le projet de loi 2017", pointe l'élu du Val-de-Marne auprès de LCI. 

Pour le député PCF Sébastien Jumel également, le gouvernement doit entendre les demandes réitérées des syndicats en matière de "besoins humains" pour assurer la sécurité dans les prisons. 

LR

VIDEO - Le député Guillaume Larrivé demande à la ministre de venir s'expliquer à l'Assemblée nationale

UN PLAN BIEN RÔDÉ


Il a été pris en otage par les complices de Redoine Faïd. Le pilote de l'hélicoptère utilisé pour l'évasion affirme que tout était parfaitement orchestré. Selon nos informations, il a notamment indiqué aux enquêteurs que les hommes armés l'ont eux-mêmes dirigé vers la prison de Réau en se repérant grâce à des points de repères vu du ciel. Il affirme également le commando l'a menacé en faisant référence à sa famille.

LR

Le député LR Guillaume Larrivé sur LCI : "Je veux que les ministres comme les députés ne restent pas les bras ballants face à un dysfonctionnement. Il était l'un des dix détenus les plus signalés"

"J'ai demandé que la garde des Sceaux vienne s'expliquer devant l'Assemblée nationale. Ma conviction est que l'alternance n'a pas eu lieu place Vendôme, il y a une continuité avec Christiane Taubira"

"Nous avons besoin de définir un vrai plan de sécurisation des prisons, de construction de places supplémentaires qui permettront de spécialiser"

"J'ai le sentiment qu'Emmanuel Macron est enfermé dans une naïveté sur ces sujets"

LES REPUBLICAINS

VIDEO - Eric Woerth sur LCI : "La ministre doit venir s'expliquer devant la représentation nationale"

LR

A l'initiative du député Guillaume Larrivé, Les Républicains demandent que la garde des Sceaux soit entendue par la commission des lois de l'Assemblée nationale

SOUS LE CHOC


"Il n'y a eu aucune alarme. On les a juste vus venir : grosses cagoules, lunettes..." 

VIDÉO - "Tout le monde a eu peur" : un détenu présent lors de l'évasion de Redoine Faïd témoigne

VIDÉO - "Tout le monde a eu peur" : un détenu présent lors de l'évasion de Redoine Faïd témoigne

WOERTH

Le député LR Eric Woerth sur LCI : "Il y a des responsabilités. On ne peut pas s’échapper d’une prison comme cela, surtout quelqu’un de cette dangerosité".

"On ne va pas être dans le buzz et pointer du doigt. Un ministre est responsable de son champ, mais où sont les responsabilités, personne n’en sait rien pour l’instant"

LE PEN

Pour Marine Le Pen, la ministre de la Justice Nicole Belloubet "n'a pas pris la mesure du danger" alors qu'elle avait été alerté par les services pénitentiaires. "Une demande de transfert d'urgence lui avait été adressée. Elle n'en a pas tenu compte, c'est sa faute à elle."

"Elle n'est pas à la hauteur de la mission qui est la sienne", a estimé sur RTL la présidente du Rassemblement national. "Quand quelqu'un est incompétent, la seule solution est de le changer"

CAVALE


"Redoine Faïd est dangereux, pour lui comme pour les autres". Benoît Barret, secrétaire national adjoint du syndicat policier Alliance province était l'invité de la matinale de LCI. Selon lui, Redoine Faïd va "probablement d'abord chercher à se faire oublier" avant de "tenter de quitter le territoire national". Puis de commettre de nouveaux méfaits car, "une cavale, ça coûte très cher" et il doit avoir des dettes. 

GARDE A VUE

La garde à vue du frère de Redoine Faïd, Brahim Faïd, a été levée ce lundi soir, a appris LCI de source judiciaire. "Je n'ai rien à voir avec cette évasion, a-t-il déclaré à la sortie de sa garde à vue.

VIDÉO


Ecoutez les déclarations de l'avocate de Brahim Faïd. Le frère de Redoine Faïd lui rendait visite au moment de l'évasion. Il est toujours en garde à vue ce soir. Keren Saffar estime que son client n'était pas au courant de ce qui allait se passer.

TÉMOIGNAGE

Interrogée par nos confrères de France 3, Elisabeth Fouquet, la mère d'Aurélie Fouquet, jeune policière tuée en 2010 dans une fusillade à laquelle participait Redoine Faïd, est revenue sur l'évasion de ce dernier : "Sur l'instant - quand elle a appris qu'il s'était échappé -, j'étais tétanisée, incapable de bouger." 


Et d'ajouter : "Là on se dit ‘on réouvre à nouveau et ça s’est difficile et douloureux. C’est comme une histoire sans fin. J’espère qu’il n’y aura pas de victimes au cours de sa cavale".

FAMILLE

Interrogée par LCI, l'avocate du frère de Redoine Faïd, Brahim, indique que ce rendait régulièrement visite à son frère en prison. "Il ne s'agissait pas de visites inopinées, ils étaient très proches", indique-t-elle, ajoutant qu'ils se voyaient trois fois par semaine, au moins 1h ou 1h30 à chaque fois. Brahim ne travaille pas en raison d'une invalidité travail.

L'HEURE DES QUESTIONS

La Garde des Sceaux Nicole Bellout a assuré à BFMTV : "Peut-être faut-il que nous réfléchissions plus que nous l’avons fait jusque-là au nombre de mois durant lesquels nous pouvons laisser un détenu de ce type dans un même établissement". Elle a ensuite décrit Redoine Faïd  comme quelqu’un de "malin".

EVASION

Selon nos informations, la Kangoo blanche ayant servi à l'évasion de Redoine Faïd a été retrouvée en partie calcinée entre Le-Fay-Saint-Quentin et Bresles (Oise) en fin de matinée. C'est le deuxième véhicule emprunté par le détenu et le commando après l'hélicoptère.

RÉACTION

Interrogé en marge d'un déplacement  à l'EFB d'Issy-les-Moulineaux, la Garde des Sceaux Nicole Belloubet a réagi à l'évasion de Redoine Faïd : 

"J'ai lancé une inspection qui va confirmer ou non s'il y a, dans notre système de sécurité, des défaillances, a-t-elle assuré. Auquel cas je prendrai immédiatement toutes les mesures qui s'imposent. 

Et d'ajouter : "Réau est un établissement très sécurisé qui peut parfaitement accueillir ce type de détenu. Donc il était dans un lieu et dans des conditions de détention parfaitement adaptées."

DEMANDE D'AUDITION


"Au nom du groupe Les Républicains, j'ai l'honneur de vous appeler à inviter Madame la garde des Sceaux, ministre de la Justice, à être entendue dès que possible". Dans un courrier à la commission des Lois dont il est membre à l'Assemblée, le député LR de l'Yonne Guillaume Larrivé demande que Nicole Belloubet vienne y "rendre compte des conditions dans lesquelles un détenu signalé comme particulièrement dangereux est parvenu à s'évader du centre pénitentiaire de Réau". 

DOCUMENT


Voici l'échange de mails entre l'administration pénitentiaire et l'un de ses agents qui la pressait, une semaine avant l'évasion, de transférer Redoine Faïd dans un autre centre pénitentiaire.

Redoine Faïd : des agents pénitentiaires avaient alerté l'administration une semaine avant son évasion

Redoine Faïd : des agents pénitentiaires avaient alerté l'administration une semaine avant son évasion

UN TRANSFÈREMENT ÉTAIT PLANIFIÉ


Selon nos informations, des alertes récentes d’agents pénitentiaires demandaient le transfèrement de Redoine Faïd dans une autre prison. Dans un mail daté du 22 juin, que LCI s’est procuré, l’un d’entre eux le réclame ainsi explicitement. 


Réponse de l’administration pénitentiaire : "Le transfèrement aura lieu dans le courant du mois de septembre, dès lors que le contexte de l’établissement le plus adapté pour accueillir Rédouane Faid (sic), sera optimal".


L’agent insiste alors auprès de l’administration pénitentiaire en qualifiant cette décision de "très dangereuse" "pour le personnel et pour l’ordre public", rappelant que "seuls trois détenus en France se sont évadés avec de l’explosif".

3D


Voici, en images de synthèse, comment Redoine Faïd s'est fait la belle :

VIDÉO - La reconstitution de l'évasion de Redoine Faïd de la prison de Réau

VIDÉO - La reconstitution de l'évasion de Redoine Faïd de la prison de Réau

PORTRAIT


Il est décrit comme charmeur, intelligent... mais est aussi manipulateur, et sait endormir son entourage. Retour en vidéo sur la personnalité de Rédoine Faïd

TWITTER


"Que Dieu te protège, bravo, toute la France est avec toi, enfin moi en tout cas." C'est par ce message posté sur son compe Instagram que l'actrice Béatrice Dalle a apporté son soutien au braqueur. Le post a suscité des réactions chez les internautes, et a été effacé quelques heures après

"BELLES" SPECTACULAIRES


Retour sur les grandes évasions de ces dernières années :

Explosifs, cutter, déguisement ou hélicoptère : en matière d’évasion, les détenus débordent d'imagination

Explosifs, cutter, déguisement ou hélicoptère : en matière d’évasion, les détenus débordent d'imagination

GARDE À VUE PROLONGÉE


Une source judiciaire indique à LCI que la garde à vue du frère de Redoine Faïd, Brahim, est prolongée de 24 heures par le parquet de Paris. Il avait rendu visite à son frère et se trouvait avec lui au parloir lorsque le commando qui lui a permis de s'évader a débarqué dans la prison de Réau.

RÉACTION


Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la république,  fustige des "dysfonctionnement scandaleux de la justice".

RÉACTION


"Ils ont découvert la faille dans l'établissement. On voit bien que c'est une équipe de professionnels" : Ivan Gombert, secrétaire national FO-Pénitentiaire, était l'invité de Pascale de Tour du Pin sur LCI

PHILIPPE

"S'il y a des conséquences à en tirer, je les tirerai", a promis lundi matin sur RTL le Premier ministre Edouard Philippe

BELLOUBET

La ministre de la Justice Nicole Belloubet sur Europe 1 : "Il y a peut-être eu une défaillance [...] Il faut que nous prenions toutes les mesures pour que cela ne se reproduise pas".

"J'ai demandé à ce qu'une mission d'inspection générale de la justice se rende sur place dès aujourd'hui et puisse voir comment les mesures de sécurité auraient été le cas échéant défaillantes pour que nous puissions y remédier".

"Il faut que nous soyons attentifs à ce qu'il y ait une rotation plus fréquente" pour ce type de détenus dans les centres pénitentiaires, a ajouté la ministre.

PORTRAIT


Grand format : Retour sur le parcours de Redouine Faïd, le braqueur le plus recherché de France

RÉCAP'


Ce que l'on sait de l'évasion de Redouane Faïd :

RÉACTION


Retrouvez l'intégralité de l'intervew de Me Liénard, avocat des parties civiles dans le procès Aurélie Fouquet :

CONSTERNATION


L'avocat de la famile d'Aurélie Fouquet, cette mère de famille tuée lors d'une tentative de braquage, s'est exprimé sur LCI. 


Il a expliqué ne pas être étonné par cette évasion: : Redouane FaÏd "a dans ses gênes, dans son ADN la liberté donc nous savions qu'il ne resterait pas longtemps en prison". Cependant, il se dit "surpris sur le délai" et a fait part de sa "consternation" face à l'impuissance de la justice française à surveiller un détenu à risque.

Toutes les polices et gendarmeries de France recherchent actuellement Redoine Faid et ses complices. Le  braqueur multirécidiviste âgé de 46 ans s'est évadé de la prison de Réau (Seine-et-Marne) ce dimanche en fin de matinée. Cette évasion spectaculaire - révélée par LCI - s'est faite à l'aide d'un hélicoptère retrouvé incendié à Gonesse, à 60 km de là. L'homme purgeait une peine de 25 ans de prison notamment pour association de malfaiteur dans le braquage de l'autoroute A4 au cours duquel une policière municipale avait trouvé la mort.


Un pilote d'hélicoptère pris en otage


Les faits ont été confirmés à LCI par la direction de l'administration pénitentiaire. En fin de matinée, deux hommes ont pris en otage le pilote d'hélicoptère d'un petit club aéronautique de Lognes (Seine-et-Marne).  


"Tout a duré moins de 10 minutes"


A 11 h 20, l'hélicoptère s'est posé dans la cour d'honneur de la prison de Reau, un établissement pénitentiaire pourtant très moderne mais dont cette cour - réservée au personnel et non aux détenus - n'était pas équipée de filets anti-évasion. "Tout a durée moins de dix minutes", raconte  Martial Delabroye, syndicaliste FO. 


Des portes blindées attaquées à la disqueuse


Les deux complices, lourdement armés, sortent de l'hélicoptère et - équipés de disqueuse - ils découpent une porte blindée qui accède au parloir où se trouve Redoine Faid avec son frère Brahim. Ce dernier est actuellement en garde à vue et entendu par les enquêteurs. Redoine Faid monte à bord de l'hélicoptère qui disparaît sans que personne ne soit blessé. Il est le seul détenu à s'évader.

Comment les complices de Redoine Faid ont il pu préparer cette évasion ? Selon Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, "ils avaient sans doute repéré les lieux par le biais de drones".

Chasse à l'homme


L'hélicoptère s'est posé ensuite à Gonesse, commune de Val d'Oise, au nord de Paris. Le pilote, retrouvé, n'a pas été blessé.  Les fugitifs, eux, se sont ensuite enfuis à bord d'une berline noire puis ont changé de véhicule à Aulnay-sous-Bois où une photo montre les complices présumés à bord d'un utilitaire blanc à la sortie du centre commercial Paris Nord.  La police judiciaire a été saisie de l’évasion. "Tous les moyens sont mobilisés pour localiser le fugitif. Toutes les unités territoriales de la police et de la gendarmerie ont notamment été immédiatement alertées des faits et des dispositifs coordonnées de contrôle et d’interception sont mis en place, qui tiennent compte de la dangerosité du fugitif et de ses possibles complices", indique le ministère de l'Intérieur à LCI. 


> Suivez en direct les dernières informations sur cette évasion

Un caïd médiatique

Redoine Faïd, 45 ans, avait été condamné en avril dernier par le cour d'appel de Paris à 25 ans de prison. Il est considéré comme "l'organisateur" d'une véritable "opération de guerre" qui aurait dû mener au braquage d'un fourgon blindé. La cour a aggravé sa condamnation de première instance où il avait écopé de 18 ans de réclusion criminelle.

Déjà une évasion à Lille

Le 20 mai 2010 au matin, un groupe de braqueurs voyait en effet son plan tourner court : des policiers veulent contrôler leur véhicule utilitaire qui porte des impacts suspects. Ils prennent alors la fuite et une folle course poursuite s'engage sur l'autoroute A4. Le groupe tire sur les forces de l'ordre et blessent des automobilistes. A Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), ils avaient mitraillé une voiture de police municipale qui arrivait, tuant Aurélie Fouquet, 26 ans, et blessant son coéquipier, avant de prendre la fuite.


Redoine Faïd a été condamné deux fois aux assises en 2017 : à 10 ans de réclusion pour son évasion de la prison de Lille-Séquedin en 2013, et à 18 ans de prison pour l'attaque d'un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais en 2011. Il avait fait appel des deux condamnations.


En janvier 2011, il était apparu dans un reportage sur le grand banditisme, où des "caïds de cités" se flattaient d'en remontrer aux voyous "à l'ancienne". Fanfaronnant face à la caméra, il expliquait que braquer un fourgon, "c'est le top du top".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Redoine Faïd en cavale après une incroyable évasion

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter