EN DIRECT - Nordahl Lelandais : après Maëlys, l'ex-militaire avoue avoir tué le caporal Arthur Noyer

FAITS DIVERS
CRIMES - Un mois et demi après avoir avoué avoir tué la petite Maëlys, celui qui était le principal suspect dans la mort d'Arthur Noyer a été emmené ce jeudi 29 mars à Cruet, près de Chambéry, en Savoie, sur le site où les ossements du caporal disparu ont été découverts. Nordahl Lelandais est alors passé aux aveux. Au lendemain de cet événement, suivez les dernières informations sur l'affaire.
Live

INFO LCI


Selon nos informations, les deux juges d'instruction se sont opposés à une communication du procureur de la République de Chambéry, après les aveux de Nordahl Lelandais dans le meurtre du caporal Arthur Noyer.

PROFIL


Selon le psychiatre Samuel Lepastier, Nordahl Lelandais serait "dépourvu de conscience morale". 

PORTRAIT


Apprécié dans son régiment, décrit comme sans histoires, le jeune militaire avait disparu en avril 2017.

Qui était Arthur Noyer, le militaire tué par Nordahl Lelandais ?

Qui était Arthur Noyer, le militaire tué par Nordahl Lelandais ?
Live

PROFIL


Selon la psychiatre Magali Bodon-Bruzel, invitée de LCI ce vendredi matin, Nordahl Lelandais pourrait être atteint de psychopathie.

AVEUX 


Notre envoyé spécial en Savoie précise les circonstances dans lesquelles Nordahl Lelandais a avoué, jeudi, le meurtre du caporal Arthur Noyer.

COLD CASES


Au lendemain des aveux de Nordahl Lelandais dans le meurtre d'Arthur Noyer, voici ces autres affaires non-élucidées auxquelles s'intéressent les enquêteurs. 

VIDÉO - Nordahl Lelandais : après les meurtres de Maëlys et Arthur Noyer, ces autres affaires étudiées par les enquêteurs

VIDÉO - Nordahl Lelandais : après les meurtres de Maëlys et Arthur Noyer, ces autres affaires étudiées par les enquêteurs
Live

PORTRAIT


Originaire de Bourges, le jeune homme qui aurait dû fêter ses 24 ans était décrit comme "de grande qualité et d'une grande maturité" par son commandant.

Qui était Arthur Noyer, le militaire tué par Nordahl Lelandais ?

Qui était Arthur Noyer, le militaire tué par Nordahl Lelandais ?
Live

VIDÉO 


L'écrivain spécialiste des tueurs en série, Stéphane Bourgoin, décrit la personnalité du suspect.  

VIDÉO


Notre envoyé spécial, en Savoie, explique la technique des enquêteurs pour faire parler le suspect.

VIDÉO


Ce sujet, diffusé il y a deux semaines, retraçait le parcours de la voiture du suspect le soir de la disparition du militaire.

Nordahl Lelandais reconnaît avoir pris Arthur Noyer en stop

Nordahl Lelandais reconnaît avoir pris Arthur Noyer en stop
Live

AUTO-STOP


Jusque-là, le suspect (qui a déjà avoué le meurtre de Maëlys) avait reconnu avoir pris en stop le caporal mais avait nié toute responsabilité dans sa mort.

AUDITION


Après avoir été auditionné aujourd'hui, il a été emmené avec les juges d'instruction et les enquêteurs à l'endroit ou des ossements du militaires avaient été découverts. C'est lors de ce déplacement qu'il a reconnu sa responsabilité dans le meurtre, selon nos confrères du Parisien et de France 3

OSSEMENTS 


Le jeune militaire de 23 ans avait disparu le 12 avril 2017 en Savoie. Ses ossements avaient été découverts  le 7 septembre sur le col de Marocaz, dans la commune de Cruet, en Savoie, à une vingtaine de kilomètres de Chambéry.

Urgent

AVEUX


Nordahl Lelandais a avoué avoir tué le caporal Arthur Noyer, selon une source proche du dossier mentionnée par l'AFP. 

Nordahl Lelandais avait de nouveau rendez-vous avec les juges ce jeudi. Mais il n'a pas été entendu à l'intérieur du tribunal de Chambéry comme cela avait été un temps évoqué. Le principal suspect dans l'affaire de la mort d'Arthur Noyer a pris place à bord d'un convoi qui l'a transporté à Cruet, en Savoie, sur le site où les ossements du caporal Noyer avaient été découverts le 12 janvier. 


Vers 15h, un important dispositif s'est mis en place autour du palais de justice de Chambéry et plusieurs fourgons se sont mis en route. Dans ce convoi se trouvait aussi l'avocat du suspect, Me Alain Jakubowicz, qui n'a pas souhaité s'exprimer. La destination du convoi est Cruet, dans le col de Marocaz. 


C'est dans la soirée que l'on a appris, de plusieurs sources concordantes, dont une source proche du dossier citée par l'AFP, que Nordahl Lelandais est passé aux aveux. Il a reconnu avoir tué le caporal Arthur Noyer, qui avait disparu le 12 avril 2017.

En vidéo

L'avocat des parents d'Arthur Noyer demande à Nordahl Lelandais "de dire ce qu'il sait"

Nordahl Lelandais avait été mis en examen des chefs "d'assassinat", le 20 décembre 2017, deux jours après qu'un crâne humain, découvert en Savoie avait été identifié comme celui du militaire.


Auditionné pour la dernière fois début février dans cette affaire, Nordahl Lelandais avait reconnu avoir pris le jeune homme en auto-stop, le soir même de sa disparition, dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, en Savoie. Il se défendait toutefois d'avoir la moindre implication dans la mort d'Arthur Noyer, assurant l'avoir déposé sur la route. Le fait que les téléphones des deux hommes avaient été repérés au même endroit, non loin de Chambéry, cette même nuit, tout comme les recherches sur la manière de faire disparaître un corps effectuées sur le matériel informatique de Nordahl Lelandais, avaient conduit à sa mise en examen.


A la mi-février, après des mois de dénégations, il avait reconnu avoir tué "involontairement", la petite Maëlys, fin août, en Isère.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter