REVIVEZ - Obsèques de Maëlys : "Je me battrai pour toi", dit la mère de la fillette

CÉRÉMONIE - L'église de la Tour du Pin n'a pas suffi à contenir la foule présente ce samedi pour les obsèques de Maëlys, décédée il y a près de neuf mois. Les parents et sa grande sœur lui ont fait leurs adieux dans une grande dignité lors d'une cérémonie publique. L'enterrement a ensuite eu lieu dans l'intimité.

Ils sont venus avec des fleurs blanches. D'autres avec des ballons blancs. Le village de la Tour du Pin (Isère) est venu dire un dernier adieu à la petite Maëlys ce samedi. Neuf mois après le décès de l'enfant, et une enquête qui n'a pas encore livré tous ses secrets, les obsèques de la petite fille ont été célébrées ce samedi en début d'après-midi. Les parents ont souhaité que la cérémonie soit publique. Pour accueillir une foule nombreuse, l'église n'a pas suffi. Un écran géant a été installé devant le bâtiment. Quelque 400 personnes ont pris place dans l'édifice tandis de quelques centaines d'autres sont restées sur le parvis. 


Dès 8 heures du matin, des ballons blancs avaient été installés dans les vitrines des commerçants du centre ville. La dépouille de la fillette de presque 9 ans a enfin pu être rendue à ses parents qui  ont choisi de l'enterrer à la Tour du Pin, où ils ont des  attaches familiales. Ce village de 8 000 habitants, dont leur avocat Maître Fabien  Rajon est le maire, est situé à une vingtaine de kilomètres de Pont-de-Beauvoisin où Maëlys avait disparu lors d'une soirée de mariage le 27  août dernier. 


Les parents d'Arthur Noyer - autre victime présumée de Nordhal Lelandais - figuraient parmi les centaines d'anonymes réunis en hommage à la petite fille et en soutien à la famille.  "Nous sommes des parents venus apporter notre soutien à d'autres parents", ont ils déclaré avec sobriété lors de la cérémonie. 


A l'issue de la celle-ci, Maëlys a été inhumée dans la plus stricte intimité au cimetière de la Tour du Pin. 

Live

"JE ME BATTRAI POUR TOI"


Voici quelques extraits de l'hommage bouleversant de la mère de Maëlys à sa fille décédée.

APPLAUDISSEMENTS


Au passage du convoi funéraire, les habitants de la Tour du Pin ont applaudi la dépouille de la petite fille.

PARENTS d'ARTHUR NOYER


Dans quelques temps, "nous seront à la place de Joachim et Jennifer [les parents de Maëlys]. Etre ensemble, ça aide", assurent Odile et Didier Noyer, parents d'une autre victime présumée de Nordhal Lelandais, venus assister à la cérémonie. 

CÉRÉMONIE 


Dignité des parents, foule présente, message d'espoir de l'évêque, ce qu'il faut retenir de ce moment de recueillement. 

LA DOULEUR DES CAMARADES


La mère d'une camarade de classe de Maëlys explique que "ça a été très difficile de trouver les mots justes et de dire la vérité".    

PHASES DU DEUIL

DU DÉNI A LA TRISTESSE


Le pédopsychiatre Stéphane Clerget décrit les différentes phases du deuil, "les étapes qui permettent de survivre à un drame pareil". Cela passe d'abord par "une phase de déni pendant laquelle  on espère que cela ne s'est pas produit, puis de colère et enfin de dépression, de tristesse dans laquelle il ne faut pas sombrer".

ENTERREMENT DANS L'INTIMITÉ


L'inhumation aura ensuite lieu dans l'intimité au cimetière de La-Tour-du-Pin (Isère) où vient de s'achever cette cérémonie publique. Cette commune de 8000 habitants, où les parents de la fillette ont des attaches familiales, est situé à une vingtaine de kilomètres de Pont-de-Beauvoisin, où elle avait disparu il y a neuf mois pendant un mariage. 

L'ADIEU DE SA SŒUR


La grande sœur de Maëlys fait ses adieux à celle qu'elle qualifie de  "meilleure des sœurs au monde". Elle se souvient qu'"elle voulait devenir agricultrice et footballeuse comme Cristiano Ronaldo, son joueur préféré" avant de terminer en disant "je t'aime". 

ECRAN SUR LE PARVIS


L'église Notre-Dame-de-l'Assomption ne comptant que 400 places, la cérémonie, présidée par l'évêque de Grenoble, Monseigneur Guy de Kerimel, a été retransmise sur un écran géant sur le parvis, pour les autres personnes venues témoigner leur soutien.

LE TEMPS DU DEUIL 


Le psychiatre Samuel Lepastier explique le paradoxe entre "le public qui revit ses propres deuils et accompagne la famille de Maëlys" et "la famille elle-même dépossédée se son propre deuil et qui peut vraiment le commencer aujourd'hui". 

DISPARITION INJUSTE


Le psychiatre Samuel Lepastier relève que "les parents de Maëlys se sont adressés à leur fille comme si elle était vivante parce qu'il souhaitaient la garder près d'eux . Lui parler comme si elle était vivante, c'est en même temps admettre qu'elle a disparu de façon injuste et dramatique [...]. Nous sommes tous pris devant le drame que représente cette vie interrompue. Un enfant sacrifié sans que cette disparition n'ait vraiment un sens".  

ACCOMPAGNEMENT 


Les parents d'Arthur Noyer, une autre victime présumée de Nordhal Lelandais, sont là "pour les parents Maëlys".

L'ÉMOTION DES PARENTS


La mère de Maëlys rend hommage à sa fille : "[...] J'ai partagé neuf ans de bonheur à tes côtés. Ton absence laisse un grand vide en moi. Maëlys, je ne souffre plus maintenant. A chaque fois que je regarde le ciel je sais qu'une étoile veille sur toi. Je t'aime de tout mon cœur mon poussin. Je sais qu'on se retrouvera au paradis". 


Son père prend ensuite la parole et évoque notamment leur passion commune pour le foot. "Tu étais joyeuse, pleine de vie [...] Il reste les beaux souvenirs [...] Il y a toujours ta place libre à la table familiale marquant physiquement le vide que tu laisses dans nos cœurs. Adieu Maëlys". 

CÉRÉMONIE


Les parents et la famille de Maëlys sont entrés dans l'église. La cérémonie commence, en musique, devant 400 personnes, les plus proches de la famille. 

DEUIL PARTAGÉ


Le psychiatre Samuel Lepastier explique sur LCI que face à un tel événement "nous sommes devant un paradoxe  : le public revit ses propres deuils et accompagne la famille de Maëlys alors que la famille elle-même est dépossédée se son propre deuil. Il faut un temps de réappropriation qui peut vraiment commencer aujourd’hui". 

ARTHUR NOYER


Parmi les anonymes, les parents d'Arthur Noyer - également victime présumée de Nordahl Lelandais - figurent dans la foule. "Nous sommes des parents qui tentons d'en accompagner d'autres", ont ils dit sobrement.

Des centaines de personnes sont déjà présentes autour et dans l'église de la Tour du Pin pour les obsèques de Maëlys qui commenceront à 14h30 dans cette commune de l'Isère.

En vidéo

Obsèque de Maëlys : "Ne pas reste par terre, mais avancer" pour l'évêque de Grenoble

Les circonstances de la mort toujours pas établies

Du côté de l'enquête, des "expertises sont rentrées au dossier" récemment,  a déclaré à l'AFP une source proche du dossier, confirmant une information de  RTL, mais "elles n'apportent rien".  "Rien ne contredit les thèses de Nordahl Lelandais", qui affirme avoir dans  sa voiture porté un violent coup au visage de l'enfant qui aurait provoqué sa  mort, "mais les expertises les plus importantes, celles qui pourraient éclairer  les causes de la mort, dont notamment celles sur la mâchoire (fracturée), n'ont  pas encore été versées au dossier". 

En vidéo

Affaire Maëlys : le point sur l'enquête

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter