Enlèvement du petit Tizio : les gardes à vue du père et de l'oncle prolongées

DirectLCI
SOULAGEMENT - Recherché depuis ce samedi matin, Tizio, un nourrisson de deux mois kidnappé par son père à l’hôpital de Toulouse où il était soigné a été retrouvé dans la soirée non loin de Carcassonne, dans l'Aude. Sain et sauf. Les gardes à vue du père et de l’oncle du nourrisson ont été prolongées et lundi, il devrait y avoir l'ouverture d’une information judiciaire

Il est en bonne santé. Samedi, en début de soirée, une source judicaire a appris à LCI que le petit Tizio, recherché depuis de longues heures avait été retrouvé sain et sauf au domicile de son oncle à Belcaire (Aude), dans la région de Carcassonne. Soit à une centaine de kilomètres de Toulouse, là où son père l'avait kidnappé, alors que le nourrisson âgé de deux mois se trouvait à l'hôpital Purpan de Toulouse. Un gendarme au repos a repéré la voiture du père dont le signalement et l'immatriculation avaient été donnés dans l'alerte enlèvement. Le père de l'enfant, un homme de 33 ans, vannier de profession, et son frère majeur ont été placés en garde à vue, nous a encore confié cette même source judiciaire. 


L'enfant a été retrouvé sain et sauf, et les conditions météo interdisant un acheminement par hélicoptère, il était en voie d'acheminement par voie routière pour une prise en charge à l'hôpital pour enfants de Purpan, à Toulouse, où il avait été enlevé, a précisé le parquet de Toulouse.

L'alerte enlèvement avait été déclenchée dans la matinée

Dans la matinée, l'alerte enlèvement avait été déclenchée pour retrouver ce bébé qui était en danger de mort, sa pathologie nécessitant la poursuite de soins "dans les plus brefs délais", avait indiqué la direction du CHU. Les policiers avaient reçu une quinzaine d'appels, notamment en provenance du département de l'Aude. 


Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a salué dans un tweet "la réactivité et le professionnalisme de nos forces de l'ordre, en particulier les groupements de gendarmerie qui ont permis de retrouver le petit Tizio".

"Tizio, nourrisson de 2 mois, a été retrouvé vivant à 20 heures 55. Sur décision du parquet de Toulouse, il est mis fin à l'alerte enlèvement. Merci à tous pour votre aide", a ensuite communiqué la gendarmerie nationale. L'heureux dénouement a été permis grâce à l'intervention du maire de Belcaire, René Laffont : "Les gendarmes m’ont demandé si je connaissais la famille du papa. Je leur ai indiqué que je connaissais la maison de la grand-mère", a-t-il indiqué au quotidien régional L'Indépendant.


Le premier magistrat a ensuite accompagné les militaires jusqu’à cette habitation située dans le village. Celle-ci se trouvait fermée de l’intérieur. Les gendarmes ont pénétré dans la maison voisine, qui appartient au frère. Ils ont alors forcé la porte qui communique entre les deux habitations. Le père et le frère ont ensuite été rapidement maîtrisés par les gendarmes.

Le père de Tizio avait du matériel pour l'alimenter

Les gardes à vue du père et de l’oncle de Tizio ont été prolongées et une information judiciaire devrait être ouverte. Elle devrait viser trois infractions : soustraction d'un mineur à l'un des titulaires de l'autorité parentale, soustraction par le père aux obligations légales dans des conditions susceptibles de compromettre la santé de l'enfant et privation de soins à l'égard d'un mineur de moins de 15 ans susceptible de compromettre sa santé.


Selon nos informations, le père du nourrisson disposait du matériel (notamment une sonde) pour alimenter le nourrisson. Et si les auditions ont commencé dimanche matin, on ne sait pour l'instant rien des motivations du papa de Tizio. Même si le procureur de Toulouse, Pierre-Yves Couilleau, avait déjà expliqué samedi que "C'est un père qui aime son fils".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter