Essonne: 2,3 tonnes de cannabis saisies, trois hommes en garde à vue

Essonne: 2,3 tonnes de cannabis saisies, trois hommes en garde à vue

STUPEFIANTS - Trois hommes ont été placés en garde à vue vendredi soir après la saisie de 2,3 tonnes de résine de cannabis et 30 kilos d'herbe dans l'Essonne. Selon les premiers éléments de l'enquête, la drogue devait alimenter plusieurs réseaux franciliens.

Coup de filet la nuit dernière dans l'Essone où environ 2,3 tonnes de résine de cannabis et quelques 30 kilos d'herbe ont été saisis vendredi et trois personnes, dont deux "logisticiens" de cette importation de grande ampleur, ont été interpellées, a fait savoir samedi une source proche de l'affaire à l'AFP.

Cette opération  a été le fruit d'une enquête menée par l'antenne de Meaux (Seine-et-Marne) de la police judiciaire de Versailles (Yvelines), assistée par plusieurs Brigades de recherches et d'intervention (BRI),  confirmant une information du Point

Lire aussi

Escale dans une ferme

C'est aux alentours de 23 heures vendredi soir que  les policiers ont intercepté un camion venu d'Espagne, alors qu'il s'arrêtait dans une ferme près de Dourdan (Essonne). Le chauffeur du poids lourd a été interpellé et dans la remorque les enquêteurs ont découvert 2,3 tonnes de résine de cannabis, ainsi que 30 kilos d'herbe. La drogue était cachée dans d'énormes sacs de terre.

Deux trentenaires, l'un habitant Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne), l'autre résidant dans le Val-de-Marne, soupçonnés d'être des "logisticiens" de cette importation, ont également été arrêtés. Ils ont été placés en garde à vue avec le chauffeur du camion, dans les locaux de la police judiciaire de Meaux. Leur garde à vue peut durer jusqu'à mardi.

Alimenter réseaux franciliens

Selon la source, le cannabis saisi devait servir à alimenter plusieurs réseaux de trafiquants en Île-de-France. Les deux logisticiens interpellés étaient déjà connus pour des faits de trafic stupéfiants. "Le principal commanditaire de cette importation est déjà bien connu des services de police pour le même type de fait, a précisé une source proche de l'affaire au Point. D'importants moyens humains et techniques ont été déployés pour démanteler le juteux business de ces trafiquants."

La police judiciaire de Versailles avait déjà mis la main sur une autre importation massive ces derniers mois. Trois tonnes de résine de cannabis avaient été saisies en avril dans le Val-d'Oise. L'opération avait débouché sur la mise en examen de huit suspects.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.