Corbeil-Essonnes : une voiture fonce sur des policiers, deux interpellations

Corbeil-Essonnes : une voiture fonce sur des policiers, deux interpellations

FAIT DIVERS - Deux individus , soupçonnés d'avoir foncé sur des policiers dans l'après-midi avec leur voiture à Corbeil-Essonnes (Essonne), ont été interpellés jeudi soir et placés en garde à vue. Les agents de la Bac ont fait usage de leur arme, blessant le conducteur et le passager du véhicule. Les deux hommes avaient néanmoins réussi à prendre la fuite.

Depuis plusieurs heures, ils sont en garde à vue. Jeudi soir, deux hommes de 18 et 27 ans ont été interpellés après avoir foncé en voiture sur des policiers à Corbeil-Essonnes (Essonne). 

Dans l'après-midi, quatre policiers de la brigade anti-criminalité ont tout d'abord voulu contrôler deux hommes installés à bord d'une voiture, dans une rue située derrière l'hôpital de Corbeil-Essonnes. Le conducteur a alors accéléré et leur a foncé dessus. "Deux agents ont fait usage de leur arme à trois ou quatre reprises. Ils ont blessé le conducteur et son passager",  indique une source policière

Le véhicule a ensuite fui et les fonctionnaires l'a pris en chasse jusque dans le quartier sensible de Montconseil, au sud de la ville. Les deux occupants du véhicule ont alors abandonné leur voiture et tenté de fuir à pied. 

Pas de permis de conduire

Blessé au bras, le conducteur de 18 ans a été rapidement interpellé. Il n'avait pas le permis de conduire. Le passager, un homme de 27 ans touché à la jambe, a lui réussi à prendre la fuite pendant plusieurs heures. Il a finalement été arrêté à Saran (Loiret), après avoir été amené par des amis dans une clinique pour soigner sa blessure. Il a été transporté sous escorte policière à l'hôpital d'Orléans.

Deux enquêtes ont été ouvertes. L'une confiée à la Sûreté départementale de l'Essonne pour tentative d'homicide, et l'autre attribuée à la police des polices, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), pour examiner les circonstances dans lesquelles les agents de la Bac (Brigade anti-criminalité) ont ouvert le feu. 

"Pas d'autre choix pour se dégager" que de tirer

"La rue était étroite", selon la source policière . Elle estime que les deux agents de la BAC n'avaient "pas d'autre choix pour se dégager" que de tirer.

La ville de Corbeil-Essonnes connaît une résurgence des violences ces derniers mois.  En janvier, les policiers avaient été pris plusieurs fois pour cibles lors d'interventions dans le quartier difficile des Tarterêts et deux agents avaient été blessés. En septembre, des affrontements entre des jeunes de ce quartier et celui de Montconseil avaient fait un mort.

En vidéo

Des caméras pour filmer les interventions des policiers et gendarmes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Covid-19 : avec 22 millions d'injections en un jour, l'Inde bat un record de vaccination

"Danse avec les stars" : qu’est devenu Jean-Baptiste Maunier, le petit héros des "Choristes" ?

#Anti2010 : que cache ce hashtag qui cible des élèves de 6e depuis la rentrée ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.