Etat d'urgence étendu : la crainte d'un attentat gagne les DOM-TOM

Etat d'urgence étendu : la crainte d'un attentat gagne les DOM-TOM

DirectLCI
SECURITE - Depuis trois jours, les habitants des DOM-TOM relaient leurs inquiétudes quant au risque d'attentat. Mercredi, l'état d'urgence a été étendu au secteur, notamment à La Réunion où a grandi Fabien Clain, voix qui a revendiqué les attaques de Paris survenus vendredi dernier.

"Attentat en vue en Martinique ?", "Ce matin, il y avait des coups de feu dans ma commune", "Imaginez ils font des attentats en Guadeloupe ou en Martinique", "La police est en bas, il se passe quoi là ??!". Depuis le début de la semaine, la panique gagne les habitants des DOM-TOM. Ils s'étaient déjà manifestés sur Facebook et Twitter après les attaques du vendredi 13 novembre pour témoigner leur soutien aux proches. Maintenant, ils redoutent également être la cible d'éventuels attentats. Mayotte Hebdo a été jusqu'à faire un sondage, révélant que 33 % des habitants de l'île craignaient un attentat.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le gouvernement a donc décidé d'étendre à l'Outre-mer l'état d'urgence. "La décision n’a pas été prise le 14 novembre car la priorité des pouvoirs publics était d’identifier et d’interpeller les auteurs des attentats de Paris et de Saint-Denis face à une menace qui concernait prioritairement l’Hexagone" précise le cabinet de Georges Pau-Langevin, ministre des Outre-mer joint par metronews.

EN SAVOIR +
>> Réforme de l'état d'urgence : ce que prévoit le projet de loi
>> Qu'est-ce que l'état d'urgence décrété par François Hollande?

Plus de menaces enregistrées ?

Depuis lundi, y a-t-il eu réellement plus de menaces, de fausses alertes dans les DOM TOM ? Y a-t-il eu des vents de panique comme à Paris dimanche dernier ? Interrogé à ce sujet, le Service d'informations et de relations publiques des armées (SIRPA) n'a pas donné suite à notre demande. La ministre de l'Outre-mer a de son côté fait part d'une centaine de signalements de radicalisation à La Réunion à la plateforme nationale. Plusieurs élus locaux ont mis en avant l'existence de groupes radicalisés dans les pays voisins des Comores ou de Maurice. A Mayotte, ce sont "une quinzaine de signalements" qui ont été recensés.

Les territoires d'Outre-mer sont "totalement impliqués" dans les événements post-attentats de Paris et Saint-Denis qui "frappent la France entière", a souligné la ministre avant de rappeler que "malheureusement, parmi les terroristes mis en cause, on voit apparaître un homme qui a grandi à La Réunion". Elle évoquait ainsi Fabien Clain, dont la voix a été identifiée sur une revendication audio des attaques du 13 novembre dernier et qui avait déjà menacé le Bataclan en 2009.

EN SAVOIR + >> Fabien Clain avait déjà menacé le Bataclan

La famille de Fabien Clain a "peur"

Comme les habitants des DOM TOM,  la famille Fabien Clain a elle aussi déclaré dans une interview à Réunion 1ère avoir "peur". Au micro, la cousine de celui qui s'est radicalisé en 2001 évoque ce dernier et son frère Jean-Michel, deux garçons en qui elle "avait confiance" et avec qui elle allait "faire les 400 coups". Fabien Clain lui aurait d'ailleurs "appris à jouer au basket", fait "écouter du rap", et fait "découvrir Michael Jackson". "On ne peut pas imaginer qu'il pouvait basculer dans quelque chose comme ça, ajoute la cousine des deux frères. Est-ce qu'ils ont pensé à leur mère ? Leur mère c'était tout pour eux. (…) Mon père a fait le deuil de ses deux neveux. Pour lui, depuis avril, (l'attentat déjoué de Villejuif, ndlr) ils sont morts".

La jeune femme conclut en disant qu'elle a peur. "Peur pour mes enfants, mon fils il est juste en mode panique par rapport à ça, si demain il nous arrive la même chose à La Réunion, comment le rassurer ? Et entendre derrière que c'est un membre de sa famille qui l'ait fait...Ben il faut pouvoir digérer l'information. C'est des personnes avec qui on a été, qu'on a aimé, et avec qui on garde de bons souvenirs. Le reste, on le met de côté".

EN SAVOIR + >>  DIRECT - Suivez avec nous tous les événements en temps réel

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter