Eure : disparu samedi, Léo, 3 ans, reste toujours introuvable

Eure : disparu samedi, Léo, 3 ans, reste toujours introuvable

DirectLCI
DISPARITION - Un enfant de 3 ans a disparu samedi alors qu’il était en train de jouer dans le jardin du domicile familial. Les recherches, menées notamment dans un cours d’eau proche et dans la Seine, n’ont pour l’instant rien donné. Ce lundi, le garçonnet reste introuvable.

Le petit garçon est introuvable depuis samedi après-midi. L’inquiétude est forte dans l’Eure après la disparition du petit Léo, âgé de 3 ans, à Romilly-sur-Andelle. 


Selon les premiers éléments de l’enquête, l’enfant jouait dans le jardin de la maison familiale quand il a disparu vers 17h30 samedi. Une fois l’alerte lancée, des recherches ont immédiatement été déclenchées, notamment dans l’Andelle, le cours d’eau qui passe en contrebas du domicile de l’enfant. Si une clôture existe pour empêcher l'accès à la rivière, les enquêteurs tentent encore de déterminer si elle était ouverte ou fermée au moment des faits.

Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte. "Aucune piste n’est exclue à l’heure actuelle", a précisé Antoine Barat, substitut du procureur de la République d’Evreux, au cours d’un point presse dimanche à 16 heures. En effet, si la piste de la chute accidentelle dans l’Andelle a été privilégiée, les recherches, menées notamment avec l’aide de chiens, n’ont pas permis d’établir "d’éléments probants", selon Yannick Calvet, commandant de gendarmerie qui dirige les opérations. 


De nombreux moyens de recherche ont été mobilisés, parmi lesquels des plongeurs des sapeurs-pompiers et de la gendarmerie, des équipes de gendarmes pour effectuer des battues et un hélicoptère pour survoler la zone. Ce lundi, de nouveaux moyens nautiques sont attendus. Des plongeurs mais aussi la brigade fluviale de Strasbourg avec son sonar, le plus puissant qu’ait la gendarmerie, se rendent sur place.

Pour l’heure, “aucune trace” de l’enfant n’a été décelée au-delà des proches environs de la maison, selon le substitut du procureur. Et aucun témoignage n’a permis de faire avancer l’enquête. Les recherches ont été élargies à la Seine, où des bateaux équipés de sonars ont été mobilisés.

La gendarmerie a demandé aux riverains de ne pas organiser de recherches à leur initiative pour ne pas perturber les opérations des enquêteurs. "Pour l’instant, ne souhaitons pas l’appui de la population", a expliqué le commandant Yannick Calvet, afin d’éviter de dégrader des traces ou des indices.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter