Eure : un prêtre jugé pour avoir détourné plus de 100.000 euros de la quête

FAITS DIVERS

AUMÔNE – L'ancien prêtre de Thiberville, dans l'Eure, était jugé jeudi pour "abus de confiance". Francis Michel aurait détourné l'argent de la quête et des dons. 116 000 euros ont été retrouvés sur ses onze comptes bancaires.

Drôle d'histoire au diocèse d’Évreux. L'ancien prêtre de la paroisse de Thiberville (Eure), Francis Michel, comparaissait jeudi devant le tribunal correctionnel d’Évreux pour "abus de confiance". L'homme à la soutane aurait détourné à son profit plus de 100.000 euros de l'argent de la quête des fidèles, entre 2006 et 2008.

Le diocèse d’Évreux a porté plainte en 2011, alors que la paroisse de Thiberville était la seule à ne "pas faire remonter les fonds des quêtes" à l'évêché, selon l'avocat de l'association diocésaine qui s'est portée partie civile. Les enquêteurs ont alors trouvé pas moins de 116.000 euros sur onze comptes bancaires et livrets d'épargne appartenant au prêtre. Une coquette somme pour celui qui touchait une pension de l’Église de 900 euros par mois.

Restaurants, bijoux et charité

Des notes de restaurants, d'hôtels à Paris, d'achats de bijoux et de piercings, de maroquinerie ont été trouvées sur les relevés de comptes du prêtre. Francis Michel a également versé à un jeune homme déshérité qu'il hébergeait au presbytère des sommes en espèces, pour un total de 30.000 euros. Le jeune homme en question a affirmé que "cet argent lui a été donné par le prêtre, notamment pour lui payer son permis de conduite", rapporte l'avocate de la partie civile. Le prêtre s'est défendu et a expliqué avoir aidé le jeune homme sur ses propres économies, selon Paris-Normandie .

Francis Michel a par ailleurs affirmé "ne pas avoir soustrait d'argent dans les comptes de la paroisse" et que cet argent permettait de "financer des pèlerinages, des camps pour les enfants". Le prêtre reconnaît d'ailleurs ne pas restituer au diocèse les sous des fidèles, récoltés pendant les baptêmes et les enterrements, et s'affiche ouvertement en conflit avec son évêque, qui l'a fait partir de Thiberville en 2010.

Un chèque pour "acheter de la drogue"

Toutefois, "au fil des auditions, Monsieur Michel a reconnu que lorsqu’il en avait besoin, il prenait des fonds sur le compte de la paroisse", rappelle la procureur de la République d’Évreux Dominique Puechmaille. Le parquet a requis 5 000 euros d'amende, le jugement doit être rendu le 23 octobre. "Je reconnais que je me suis fait rouler dans ma vie", a expliqué le père Michel, ajoutant qu' "une fois, un chèque a même servi à acheter de la drogue".

À LIRE AUSSI
>> Lyon : le "curé des sans-papiers" jugé en appel
>> Pédophilie : le prêtre en examen pour viols sur mineurs suspendu par l'évêque du Mans

Lire et commenter