Redoine Faïd : des agents pénitentiaires avaient alerté l'administration une semaine avant son évasion

Redoine Faïd : des agents pénitentiaires avaient alerté l'administration une semaine avant son évasion

ÉVASION - Redoine Faid, qui s'est évadé dimanche de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, devait être transféré en septembre dans un autre établissement. Un agent de l'administration pénitentiaire a alerté en vain sa hiérarchie pour accélérer ce transfèrement, dans un mail que publie LCI.

L'administration pénitentiaire a-t-elle pris trop à la légère le risque d'évasion de Redoine Faïd ? Dans un mail daté du 22 juin que LCI s'est procuré, un agent pénitentiaire demande le transfèrement du détenu, qui s'est évadé dimanche de la prison de Réau. L’administration pénitentiaire lui répond alors que "le transfèrement aura lieu dans le courant du mois de septembre, dès lors que le contexte de l’établissement le plus adapté pour accueillir Rédouane Faid (sic), sera optimal". 

Toute l'info sur

Fin de cavale pour Redoine Faïd après une incroyable évasion

Comme l'indique ce message de la direction de l'administration pénitentiaire, Redoine Faid devait être transféré à Dijon. Mais le délai de ce transfèrement est jugé trop long par l'agent pénitentiaire, qui travaille au sein de la direction interrégionale de Paris. Insistant sur la dangerosité de Redoine Faïd, il estime que ce délai n'est "pas raisonnable au regard de la menace sérieuse du passage à l'acte" du détenu. Voici la réponse qu'il a envoyée à l'administration pénitentiaire :

"Nous prenons des risques graves et sérieux de trouble à l’ordre public, sans compter le risque de violences très graves voire irréversibles sur nos personnels". Et de poursuivre : "J’observe qu’aujourd’hui, nous n’agissons que dans l’urgence et demain, nous agirons qu’après l’incident. Enfin, je considère votre décision très dangereuse […] pour le personnel et pour l’ordre public car je vous rappelle pour votre information que seuls trois détenus en France (...) se sont évadés avec de l’explosif à savoir Khider, Ferrara et Faid Redoine."

Face aux questions sur d'éventuelles défaillances que pose l'évasion du braqueur, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a indiqué ce lundi avoir demandé le lancement d'une mission d'inspection.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Covid-19 : la fin du remboursement des tests a-t-elle entraîné une hausse de la vaccination ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.