Mort de Léa, 3 ans, dans le Nord : l’enquête s’oriente vers la piste criminelle

Mort de Léa, 3 ans, dans le Nord : l’enquête s’oriente vers la piste criminelle

ENQUÊTE - Le corps de la fillette de 3 ans avait été découvert dans un cours d'eau de Mairieux lundi après-midi. Un adolescent présentant des troubles mentaux et placé chez les grands-parents de l'enfant avait pris la fuite concomitamment au drame. Il a depuis été retrouvé. Les enquêteurs qui étudient désormais la piste criminelle tentent de faire la lumière sur son rôle dans le décès de l'enfant.

C’est la piste criminelle qui est désormais étudiée dans l’enquête sur la mort de la petite Léa. Le corps dénudé de la fillette de trois ans avait été retrouvé lundi dans un cours d’eau à Mairieux (Nord), situé à l’arrière du jardin du pavillon de ses grands-parents où elle s’amusait un peu plus tôt avec d’autres enfants. Ses habits avaient été retrouvés accrochés à la branche d’un arbre. Le parquet d’Avesnes-sur-Helpe s’est dessaisi mercredi du dossier au profit du parquet de Valenciennes. L’enquête qui a été requalifiée est désormais entre les mains du pôle de l’instruction criminelle de Valenciennes.   

Florian, un adolescent de 14 ans qui était jusqu’alors considéré comme le principal témoin du drame et qui avait pris la fuite lundi, a été retrouvé dans une commune voisine en Belgique le lendemain. Il est désormais considéré comme un suspect. "Il pourrait ne pas être étranger à la mort de la petite fille", indique avec précaution une source proche du dossier. Si les enquêteurs se montrent prudents, c’est que le contexte dans lequel s’est noué le drame et le profil du jeune homme sont complexes. Florian est atteint d’un handicap mental. "Son audition est donc difficile",  poursuit cette source. 

Lire aussi

Le garçon avait été placé il y a trois ans chez les grands-parents de la petite Léa qui sont famille d’accueil. Selon la Voix du Nord, il vivait chez eux avec deux autres enfants, également placés. La maison des grands-parents se situe juste à côté de celle des parents de Léa qu’il côtoyait régulièrement. 

Décrit comme un garçon difficile à gérer, Florian avait notamment fugué à plusieurs reprises de son foyer d'accueil par le passé. Lundi après-midi, peu de temps avant de s’enfuir en courant du domicile, il avait raconté à la grand-mère de Léa s’être rendu près du ruisseau pour aller boire de l’eau parce qu'il avait soif. C’est dans ce cours d'eau que le corps sans vie de l’enfant sera retrouvé quelques minutes plus tard. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

INFO TF1-LCI - Affaire Jubillar : de nouvelles fouilles lancées près du domicile du couple

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.