Fausse alerte attentat à Paris : "On a donné à la police le téléphone du vicaire"

Fausse alerte attentat à Paris : "On a donné à la police le téléphone du vicaire"

En quelques minutes, une partie de la rue de Saint-Denis a été sécurisé par les forces de l'ordre samedi. Sur place, passants, commerçants et riverains racontent ce moment d'inquiétude rapidement désamorcé. Voici quelques témoignages recueillis par les caméras de LCI.

Le voisin

"Trois policiers sont venus frapper chez moi. Ils voulaient un point haut. Au bout d’un moment, on leur a donné le téléphone du vicaire de l’église qu’on  connait bien. Apparemment il leur a répondu qu’il ne se passait rien du tout." 

Toute l'info sur

Fausse alerte attentat à Paris

Le passant

"J’étais venu acheter du parquet. On a vu un mouvement de foule, une dizaine de personnes qui courait pour sortir de la rue. Puis, après, toute une équipe de CRS et de policiers sont arrivés sur place. Devant la porte de l’église, on peut à présent voir qu’il y a trois policiers en gilets pare-balles avec des armes de pointe."

Le commerçant

"Nous, on voit juste l’agitation autour de l’église (…) Tout le quartier a été bouclé. Tout ce qu’on voit du boulevard Sébastopol est rempli de véhicules de police. Nous avons fermé les rideaux métalliques et tout le monde regarde la scène depuis le premier étage.  C’est assez tendu, nous sommes dans l’attente de savoir ce qui se passe."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 patients en réanimation quasiment atteint

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Vers un déconfinement territorialisé en mai ?

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

Lire et commenter