Corps retrouvé mort à son domicile dans le Var : le "témoin" placé en garde à vue

FAITS DIVERS
ENQUÊTE – Un couple a été retrouvé tué par arme à feu dimanche à son domicile de Fayence (Var). Selon nos informations, un homme qui a indiqué avoir été témoin du drame a été placé en garde à vue un peu plus tard et s’y trouvait toujours ce lundi.

C’est un restaurateur qui, dimanche, a alerté les gendarmes. Ce dernier s’est présenté à la brigade en racontant qu’un de ses clients lui avait rapporté des faits particulièrement troublants. Le consommateur aurait relaté à son confident avoir été témoin d’une dispute survenue au domicile d’un couple de Fayence (Var). 


Au cours de cette altercation, l’homme trentenaire aurait tué sa conjointe âgée d’une trentaine d’années durant la nuit à l’aide d’une arme à feu avant de se suicider. "Les gendarmes se sont rendus au domicile du couple avenue des Chéneaux et ont en effet retrouvé les corps sans vie de ces deux personnes, ainsi qu’une arme de poing", nous précise une source proche du dossier. Selon nos informations, le témoin a, lui, été placé en garde à vue. 


Au cours d'une conférence de presse un peu plus tard ce lundi, le procureur de la République à Draguignan, Ivan Auriel, a confirmé la garde à vue de cet homme pour "non dénonciation d'un crime". 

Des stupéfiants retrouvés au domicile du couple

D'après son récit, le couple aurait dîné samedi dans un restaurant de Fayence avant d'inviter trois hommes à poursuivre la soirée à son domicile. Après le départ de deux des trois invités, une violente dispute aurait éclaté au sein du couple. "Selon le témoin (resté sur place), la femme aurait reproché à l'homme de ne s'occuper que de ses amis. L'homme aurait alors pris un pistolet colt et lui aurait tiré dessus à plusieurs reprises, disant au témoin de partir, ce qu'il a fait", a  relaté le procureur.


Des stupéfiants ont été trouvés au domicile du couple, a précisé le parquet. Une information judiciaire devrait être ouverte mardi pour homicide volontaire, infraction à la législation sur les stupéfiants et non dénonciation de crime. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter