Ferry échoué à Calais et transportant 313 personnes : le navire est à quai et les passagers ont rembarqué pour Douvres

DirectLCI
FRAYEUR - Ce dimanche vers 13 h, le ferry "Pride of Kent", de la compagnie P&O, s'est échoué à la sortie du port de Calais en raison de mauvaises conditions météorologiques. Aucun blessé n'est à déplorer. Après les manoeuvres de remorquage, les passagers ont pu rembarquer dans la soirée à bord d'un autre navire, direction Douvres. Une enquête administrative a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident.

Le "Pride of Kent", un ferry de la compagnie P&O qui transportait plus de 313 personnes -208 passagers et 105 membres d'équipage-, s'est échoué ce dimanche vers 13 heures à la sortie du port de Calais en raison de fortes bourrasques de vent qui l'ont poussé sur la jetée. Contactée par LCI, la préfecture du Pas-de-Calais, département en vigilance orange pour vents violents, a indiqué qu'aucun blessé n'était à déplorer. 


Le trafic transmanche a dû être interrompu durant l'opération de remorquage lancée pour ramener le bateau dans le port de Calais. Cela a été effectué en fin d'après-midi au large du quai N°1, jetée Est. Le trafic a quant à lui en partie repris avec les départs du "Spirit of France" et du "Calais Sea West". Le "Pride of Kent" a pour sa part été mis en sécurité en tout début de soirée. Les passagers ont été pris en charge et ont pu débarquer. 

Les passagers rembarqués pour Douvres

Au total, quatre remorqueurs ont manœuvré le bateau, en partie endommagé aux moteurs, pour le ramener à quai. Amarré par l'arrière et maintenu à quai, le ferry avait pu être stabilisé alors que deux remorqueurs étaient venus en renfort depuis Dunkerque. Un troisième remorqueur en provenance de Boulogne-sur-Mer a prêté main forte aux deux précédents. Pour diriger les opérations, un poste de commandement opérationnel avait été ouvert à la Capitainerie du port de Calais.

"Les 208 passagers ont pu débarquer et le trafic reprend au fur et à mesure", a déclaré dans la soirée lors d'un point presse au terminal du port le préfet du Pas-de-Calais, Fabien Sudry. La plupart des passagers, qui ont pu être pris en charge par une cellule médico-psychologique, devaient rembarquer directement dans un autre ferry pour Douvres. Une information confirmée à LCI par  Joanna Quinn, une passagère anglaise du navire. "Certains ont décidé de rester la nuit à Calais mais d'autres ont préféré prendre le premier ferry pour Douvres", nous explique-t-elle, précisant que tous ont reçu un repas chaud et des boissons aux environs de 16h. 

C'est un événement tout à fait exceptionnelFabien Sudry, préfet du Pas-de-Calais

Depuis samedi, la région est placée en alerte aux vents violents et des rafales puissantes balayaient le littoral. Alors fallait-il laisser le bateau partir ? Pour Fabien Sudry, "d'autres ferries avaient quitté le port sans difficultés le matin (...) Calais est un port qui a l'habitude de conditions climatiques exceptionnelles", a souligné le préfet. "C'est un événement tout à fait exceptionnel", a-t-il ajouté. La maire de Calais, Natacha Bouchart, a pour sa part indiqué qu'il ne s'agissait pas d' "un problème de sécurité". "C'est le seul événement (de ce type) qu'on ait connu", a-t-elle dit. 


Au cours de l'accident, deux voies d'eau "réduites" ont été constatées mais elles étaient "sans conséquence sur la stabilité du bâtiment", ont indiqué les autorités. Une enquête administrative a été ouverte pour déterminer les causes de l'incident.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter