Meurtre de Sophie Lionnet, fille au pair à Londres : ce que l'on sait de cette affaire, une semaine après les faits

DirectLCI
JUSTICE - Son meurtre violent, la semaine dernière à Londres, a beaucoup ému en France et notamment à Troyes, sa ville d'origine. Âgée de 21 ans, Sophie Lionnet a été retrouvée morte calcinée. Retour sur les faits.

Il y a une semaine, jour pour jour, le corps calciné de Sophie Lionnet, fille au pair originaire de Troyes, était retrouvé dans le jardin d’une maison dans le quartier de Wimbledon à Londres. Âgée de 21 ans, la jeune femme s’occupait depuis 20 mois des deux enfants d’un couple de franco-algérien. Avant que tout ne bascule...


Mercredi 20 septembre, la police londonienne est avertie par les voisins d’Ouissem Medouni, 40 ans, et Sabrina Kouider, 34 ans, un couple de Franco-Algériens du quartier de Wimbledon, qu’une épaisse fumée provenant d’un "barbecue bizarre" s’échappe du jardin du couple. 

Les suspects : un couple d'employeur au cœur de l'enquête

À son arrivée, la police découvre un cadavre calciné. "Le corps était beaucoup trop brûlé pour procéder à l'identification de la victime. Une autopsie post-mortem sera réalisée en temps voulu", a-t-elle précisé. Vendredi 22 septembre, Ouissem Medouni et Sabrina Kouider sont arrêtés et inculpés par la police après le décès de Sophie sur leur propriété. Selon la police, ils sont poursuivis pour son meurtre.

Ce mardi, le couple a été entendu pour la première fois par un juge devant le tribunal de l’Old Bailey à Londres. Interrogés via vidéoconférence depuis les établissements pénitentiaires où ils sont détenus, les deux suspects ont seulement confirmé leur identité. Sabrina Kouider est apparue en larmes, tentant de réprimer ses sanglots, depuis la prison pour femmes de Bronzefield. "J'ai rien fait", a-t-elle crié en français, interrompant le procureur, avant d'ajouter "je n'ai jamais tué". Interrogé depuis la prison de Wandsworth, Ouissem Medouni, 40 ans, n'a, lui, montré aucune émotion.

Avant d’être la compagne Ouisseme Medouni, Sabrina Kouider a été pendant plusieurs années la petite amie de Mark Walton, pop star irlandaise ayant fondé le boys band Boyzone. Elle a eu un garçon, aujourd’hui âgé de 6 ans, avec la pop star.

La victime : une fille au pair exploitée mais qui ne disait rien

Concernant la victime, Sophie Lionnet, même si elle avait exprimé sa volonté de revenir en France en juillet dernier, dans une carte postale, à part ça, rien d’alarmant. Tout de même, elle était payée une misère (56 euros par mois), elle travaillait énormément et s’occupait de garder les enfants, de faire les repas ainsi que le ménage. 

En vidéo

Meurtre d’une fille au pair française à Londres : "Elle n’a pas envoyé d’appel au secours", témoigne son père

"Épuisée", "à bout", la jeune fille ne s’est jamais pour autant plainte de sa situation difficile. "Elle nous faisait croire que tout allait bien pour ne pas nous inquiéter. Sophie pensait toujours aux autres avant elle", raconte une de ses amies à nos confrères du Parisien. Au micro de TF1, même son de cloche du côté de son père : "Il n’y avait pas un appel au secours de ma fille. Elle ne m’a pas marqué ‘au secours papa’. Si elle me l'avait marqué, je pense que j’aurai réagi autrement".


Sur Facebook, une page a été ouverte en hommage à Sophie Lionnet, recueillant les témoignages émus d'anciens proches de la victime.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter