Francis Heaulme : le procès s'ouvre dans la confusion

Francis Heaulme : le procès s'ouvre dans la confusion

DirectLCI
DIRECT - Le tueur en série Francis Heaulme a changé d'avocat juste avant l'ouverture de son procès devant les assises de Moselle pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz. Suivez les derniers événements avec metronews.

Francis Heaulme de retour devant la justice. Le procès du tueur en série , accusé du double meurtre de deux enfants, en 1986, à Montigny-lès-Metz , s'est ouvert lundi devant les assises de la Moselle, douze ans après l'acquittement de Patrick Dils dans ce dossier. Un événement judiciaire hors norme que metronews vous propose de suivre, avec notre journaliste présente sur place.

A la surprise de tous, le tueur a décidé à la dernière minute de changer sa défense. "Il y a un changement d'avocat au dernier moment. Francis Heaulme est influençable", a déclaré l'avocat révoqué Me Gonzalez de Gaspard, très ému, peu avant l'ouverture du procès. C'est Me Liliane Glock, qui avait déjà défendu Francis Heaulme par le passé, qui remplace Me Gonzalez de Gaspard, a précisé ce dernier aux médias rassemblés dans la cour du palais de justice de Metz. Ces derniers font également part de rumeurs de report du procès. Plus surprenant encore, certains témoins cités à la barre sont décédés. 

Le tueur en série nie être l'auteur des faits. "Ils veulent un coupable idéal" a-t-il dénoncé lors d'un récent examen psychiatrique en prison. Pour lui, le coupable s'appelle Henri Leclaire, un homme qui s'était accusé du double meurtre en 1986 lors de sa garde à vue. Les enquêtes l'ont toutefois mis hors de cause et il a été appelé en tant que témoin au procès, comme Patrick Dils. Un rebondissement de dernière minute pourrait néanmoins venir semer le trouble : 28 ans après les faits, un ancien conducteur de train affirme avoir vu un homme ensanglanté courir le long des voies ferrées au moment où les enfants ont été tués. Cet homme ressemblerait selon lui à 90%... à Henri Leclaire. ce dernier se retrouve au coeur des discussions ce matin : 

D'ici au 23 avril, près de 80 témoins sont convoqués à la barre, pour tenter d'extraire une vérité judiciaire d'un dossier vieux de plus de 27 ans, et dont les scellés ont été détruits ou perdus depuis belle lurette. Alexandre Beckrich et Cyril Beining, 8 ans, avaient été massacrés à coups de pierre, le 28 septembre 1986, au bord d'une voie ferrée.

Les enquêteurs avaient rapidement cru avoir trouvé le coupable dont ils ont pu arracher des aveux: Patrick Dils sera condamné deux fois pour ce double meurtre, à la perpétuité en 1989, puis à 25 ans de réclusion en 2001, avant d'être définitivement acquitté en 2002, après 15 ans passés en prison. C'est la présence avérée de Francis Heaulme, surnommé le "routard du crime", à proximité des lieux du double meurtre, qui a finalement bouleversé les cartes du dossier et conduit à ce nouveau procès.

Lire aussi >> Montigny-lès-Metz, la longue route vers la vérité

Plus d'articles