Fugue d’une enfant de 4 ans en Indre-et-Loire : "Pour son âge, cette fillette est très très débrouillarde"

Fugue d’une enfant de 4 ans en Indre-et-Loire : "Pour son âge, cette fillette est très très débrouillarde"

FAIT DIVERS - Dimanche matin, une fillette âgée de 4 ans a quitté le domicile de ses grands-parents à Saint-Epain, en Indre-et-Loire, pour rejoindre "son amoureux" à près de 5 kilomètres de là. Le lieutenant Sébastien Albert, commandant de la brigade de gendarmerie de Sainte-Maure de Touraine qui a ramené l’enfant à ses proches, raconte.

C’est la première fois qu’il a affaire à un tel événement depuis le début de sa carrière. Cinq jours après les faits, le lieutenant Sébastien Albert, commandant de la brigade de gendarmerie de Sainte-Maure de Touraine raconte comment les militaires ont pris en charge dimanche une fillette de 4 ans retrouvée un peu plus tôt par une jeune femme sur le bord de la route. 

"Nous avons été appelés par les parents de la jeune fille qui a trouvé l’enfant vers 7h30 du matin. En sortant de la discothèque, celle-ci avait vu cette fillette, qui marchait sur le bord de la route en pyjama, avec un manteau, des chaussures, un bonnet et un sac à dos. Elle s’est tout de suite demandé ce qu’elle faisait là. L’enfant lui a dit :’Je vais rejoindre mon amoureux qui est dans le centre du village'". 

La jeune femme tout juste sortie de boîte de nuit  a alors pris en charge l’enfant pour la ramener chez elle. Les forces de l’ordre sont arrivées quelques minutes plus tard. 

Lire aussi

Couverture et jouets dans le sac à dos

"Heureusement, la petite fille connaissait son identité et nous avons pu retrouver très vite sa famille. Quand nous avons appelé, les grands-parents ont été très surpris dans un premier temps, car, pour eux, la petite dormait dans sa chambre… Puis sous le choc quand ils ont réalisé qu’effectivement, elle n’était pas là". 

Selon le récit de l’enfant et de sa famille, la petite s’était levée une première fois et était allée voir ses grands-parents dans leur chambre. "Il était 6 heures et les grands-parents lui ont dit d’aller se recoucher car il était trop tôt pour se lever. Elle a préféré mettre ses chaussures, son manteau et un bonnet, et prendre un sac à dos avec une couverture et des jouets pour rejoindre son bien-aimé", poursuit le lieutenant Sébastien Albert. 

Les portes étaient fermées à clé

Selon le gendarme, "à son âge, cette fillette est très très débrouillarde". "Elle a préparé ses petites affaires. Elle a trouvé les clés pour déverrouiller la porte du cellier. Elle est sortie par le cellier, alors que ce dernier était obturé par un store par-dessous lequel elle s’est faufilée…Elle est ensuite arrivée dans la cour où se trouve un portail. Là encore, elle avait trouvé les clés et a réussi à ouvrir le portail. Puis elle est sortie et longé la route, direction Noyant-de Touraine". 

Fort heureusement pour l’enfant, la circulation, dimanche matin à l’aube n’était pas importante. "Elle aurait pu tomber sur un individu malveillant ou avoir un accident", souligne le commandant de la brigade de gendarmerie de Sainte-Maure de Touraine. 

Les militaires comme ses proches lui ont expliqué les risques d’une telle fugue. "A priori et on l’espère, elle ne recommencera plus", conclut le lieutenant Sébastien Albert. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.