Gard : le professeur des écoles soupçonné de pédophilie sur des enfants de 4 ans mis en examen et écroué

Gard : le professeur des écoles soupçonné de pédophilie sur des enfants de 4 ans mis en examen et écroué

DirectLCI
FAIT DIVERS - Arrêté lundi, l'ancien professeur d'une école maternelle de Caveirac soupçonné d'avoir commis fin 2016 des abus sexuels sur des enfants de 4 ans qui étaient alors ses élèves a été mis en examen mercredi soir pour "viols et abus sexuels sur mineurs de 15 ans" sur au moins six enfants. Il nie les faits qui lui sont reprochés.

"Il a nié les faits qui lui sont reprochés pendant toute la durée de sa garde à vue et affirme que si quelqu'un a fait cela, ce n'est pas lui", indique une source judiciaire à LCI. Ce mercredi, le professeur des écoles âgé de 58 ans qui faisait classe jusqu'en décembre dernier à des enfants de 4 ans dans une école maternelle de Caveirac (Gard) a été déféré devant le parquet de Nîmes. Il a ensuite été mis en examen pour "viols et abus sexuels sur mineurs de 15 ans" concernant "au moins six enfants" âgés de quatre ans. Il a été placé en détention provisoire.


Les investigations et les auditions, quant à elles se poursuivent. "Ce monsieur est professeur depuis longtemps, une vingtaine d'années, et il se peut qu'il ait commis des agressions par le passé" ajoute la source judiciaire. Un juge d'instruction enquêtera sur les années de scolarité qui ont précédé les faits aujourd'hui reprochés au quiquagénaire.  

En vidéo

Pédophilie : une association vient en aide aux victimes

Suspendu fin 2016

Ce sont les parents d'un des enfants scolarisés dans la classe de ce professeur qui avait déposé plainte fin 2016 auprès de la gendarmerie. Très vite, d'autres plaintes ont suivi tandis que le suspect faisait l'objet d'une suspension administrative. Selon nos informations, le professeur est accusé d'avoir commis des attouchements sur des enfants et d'en avoir violé d'autres. Les faits auraient été commis dans le recoin d'une salle de classe. 


"Une partie de la classe partait avec un agent territorial spécialisé des écoles maternelles (Atsem). Les autres élèves, sélectionnés par le professeur, étaient emmenés dans un recoin de la classe. Tous les enfants de ce groupe n'ont pas été victimes. Mais certains d'eux affirment avoir subi des viols, avec pénétrations sexuelles, et d'autres, des agressions, sans pénétration", ajoute la source. 


L'instituteur a eu trois épouses successives et deux enfants. Son seul antécédent judiciaire relève de violences intra-familiales sur sa dernière épouse. 

Plus d'articles

Sur le même sujet