Gard : les corps de 18 chats empoisonnés découverts sur le parking d'un supermarché

Gard : les corps de 18 chats empoisonnés découverts sur le parking d'un supermarché

DirectLCI
FAIT-DIVERS - À Vergèze, dans le Gard, les employés du Super U ont découvert les corps de 18 chats près de leur lieu de travail. L'ALFA, l'association locale des félins d'Aimargues, a indiqué que ces derniers avaient été "empoisonnés" à l'antigel ou à l'anti-limace. L'association a lancé un appel à témoins, d'autant que ce n'est pas la première fois que cela arrive.

Découverte macabre jeudi pour les employés du Super U de Vergèze, dans le Gard. Ces derniers sont tombés sur les corps de 18 chats alors qu’ils se rendaient sur leur lieu de travail. Selon nos confrères de Midi Libre, un salarié de l’enseigne de grande distribution, chargé du nettoyage, avait déjà découvert les corps de deux ou trois chats le mardi et de trois autres petits cadavres le lendemain. Toujours selon le quotidien régional, l'association locale des félins d'Aimargues, l'ALFA, a très rapidement été mise au courant, alors qu'elle échangeait déjà sur le sujet avec la mairie et le supermarché. 

Sur sa page Facebook, l'ALFA a réagi : "Des chatons, petits et gros chats, aucun n'a été épargné, un véritable carnage plus d'une trentaine de chats tués froidement, 18 chats rien que mardi matin. Tous morts dans d'atroces souffrances et encore aujourd'hui d'autres succombent, ce vendredi matin encore 3 chats dont un tout petit chaton de 4 mois à peine."

Empoisonnés à l'antigel ou anti-limaces

Contactée par Midi Libre, la représentante de l'association Julia Combe a indiqué que les chats avaient été victimes "d'un empoisonnement". "Le produit utilisé ne serait pas de la 'mort au rat' mais plutôt de l'antigel ou anti-limaces utilisé en très grosses doses", a-t-elle indiqué après la réception des résultats de l'autopsie pratiquée sur deux chats, financée par l'ALFA.

Selon elle, cinq boîtes de pâtée pour chats ont été retrouvées du côté du Drive du Super U. "Il s'avère que la pâté à été soigneusement mélangée à de l'anti-limace. Et la première fois n'ayant pas assez fait de victimes ce monstre est revenu avec cette fois une dose bien plus importante afin de faire un maximum de victimes, indique la page Facebook de l'association. L'ALFA, qui cherche "un maximum de témoins" envisagerait de déposer plainte dès lundi, tout comme la direction de Super U.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter