Gare du Nord : l'interpellation d'un homme porteur d'un couteau provoque un mouvement de panique

FAITS DIVERS

PSYCHOSE - Un homme porteur d'un couteau a été interpellé sans opposer la moindre résistance samedi à la Gare du Nord. Sur les réseaux sociaux les faits ont rapidement été qualifiés "d'attaque au couteau" alors que l'intéressé ne s'était pas montré menaçant. De fait, quelques jours après l'attentat des Champs Elysées, cette interpellation a suffi à provoquer un mouvement de panique dans la gare.

Un homme porteur d'un couteau est entré dans la gare du Nord et a été signalé par des usagers à une patrouille de gendarmes mobiles, vers 15h35 ce samedi. Selon des sources policières et de la gendarmerie contactées par LCI, les gendarmes ont procédé immédiatement à son interpellation après lui avoir demandé de se coucher au sol en lâchant le couteau, ce qu'il a fait sans la moindre résistance. Selon nos informations, l'inidividu n'était pas connu des services de police.

Toujours selon ces sources, aucun propos particulier n'a apparemment été tenu lors de l'interpellation. Aucun blessé n'est à déplorer alors que le commissariat du 11e arrondissement de Paris a été saisi. Les usagers se sont dirigés vers le parvis devant la gare qui a été temporairement fermée par la SNCF, avant de rouvrir vers 16H00, selon une source policière. L'embarquement dans les Eurostar a également été brièvement  suspendu, a constaté une journaliste de l'AFP sur place. Le calme était toutefois revenu dans l'après-midi.

Deux jours après l'attaque sur les Champs-Elysées qui a coûté la vie d'un policier,  cette arrestation a  suffi à provoquer un mouvement de panique largement relayé sur les réseaux sociaux, de nombreux témoins évoquant une "attaque au couteau" qui n'a pourtant jamais eu lieu. 

Lire et commenter