Gilets jaunes : de nouveaux incidents dans la nuit et lundi matin, le bilan des blessés s'alourdit

FAITS DIVERS

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

DÉBORDEMENTS - Dans le cadre des manifestations consécutives au mouvement du 17 novembre, de nouveaux incidents consécutifs à des altercations entre gilets jaunes et automobilistes ont été rapportés ces dernières heures. Ils ont fait au moins trois blessés, dont un grave, selon nos informations.

Deux jours après la journée de mobilisation nationale, le mouvement des gilets jaunes s'est poursuivi, lundi 19 novembre, avec de nouvelles actions sur certaines routes de France. Les débordements qui en découlent aussi. Si aucun chiffre officiel sur le nombre de blessés n'a été communiqué pour la nuit de dimanche à lundi et les premières heures de la journée, au moins trois nouveaux incidents ont été rapportés. Le plus récent, grave, s'est déroulé à Portes-lès-Valence, en Auvergne-Rhône-Alpes, vers 9h lorsqu'un poids-lourd faisant demi-tour pour éviter un barrage, a percuté un motard. Ce dernier, gravement blessé, a été transporté à l’hôpital.

Quelques heures plus tôt, toujours dans la Drôme, à Livron-sur-Drôme, un automobiliste, excédé par la présence des manifestants, était sorti de son véhicule et avait tiré en l’air, au-dessus de la foule avec son fusil. Puis, remontant dans sa voiture, il avait percuté une personne dont le pronostic vital n’est pas engagé avant d'être interpeller.  

A Saint-Dizier, en région Grand Est, un "gilet jaune" avait été renversé vers 3h du matin par un poids lourd dont le conducteur a été interpellé. Âgée de 25 ans, la victime souffre de plusieurs factures, notamment au bassin et aux lombaires.

Lire aussi

ITT de 45 jours

Pour rappel, quelque 290.000 personnes ont manifesté samedi contre les hausses de taxes sur les carburants, bloquant autoroutes, ronds-points ou encore hypermarchés. Le bilan humain est lourd avec une morte et plus de 400 blessés, dont 14 grièvement, y compris parmi les forces de l'ordre. 282 personnes ont été interpellées.

Ce lundi, un automobiliste qui a foncé sur un barrage tenu par des "gilets jaunes" samedi à Firminy (Loire), blessant plusieurs personnes, doit être déféré devant le parquet de Saint-Étienne. L'un des blessés s'est vu prescrire une interruption totale de travail (ITT) de 45 jours et un autre une ITT de 7 jours, précise-t-on de même source. En tout cinq personnes étaient en garde-à-vue dimanche soir pour des violences commises dans la région stéphanoise ce week-end. Trois sont des conducteurs qui devront répondre de violences volontaires avec arme, en l’occurrence leur véhicule, à l'occasion d'une manifestation publique.

Une autre, membre des gilets jaunes, doit être déférée pour des violences volontaires en réunion sur un des automobilistes qui avait forcé un barrage, blessant des manifestants. Un dernier déferrement prévu lundi également concerne un individu alcoolisé, soutien des "gilets jaunes", suspecté d'outrage, rébellion et violences légères sur un policier, mais n'ayant pas entraîné d'ITT.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter