Bordeaux : sa fille de 20 ans se prostitue via Internet, le père appelle la police à l'aide

Bordeaux : sa fille de 20 ans se prostitue via Internet, le père appelle la police à l'aide

PROSTITUTION - Le père d’une étudiante est allé dénoncer à la police les activités de prostitution de sa fille de 20 ans. Une enquête a permis l’interpellation d’un homme ayant convaincu la jeune femme de se livrer à des relations sexuelles tarifées. Remis en liberté, l’individu sera jugé prochainement.

Une jeune femme de bientôt 21 ans, domiciliée à Bordeaux (Gironde), se prostituait depuis plusieurs mois pour gagner "de l’argent facile", rapporte le quotidien régional Sud-Ouest. Cette étudiante, qui avait eu jusqu’alors des petits boulots pour des salaires modiques,  se serait laissée convaincre par un homme de 27 ans, dont elle avait fait la connaissance en boîte de nuit.

La jeune femme aurait accepté de vendre ses charmes par le biais de petites annonces sur un site internet spécialisé. Le jeune homme, pour le moins déterminé, aurait réalisé des photos de l'étudiante en lingerie sexy et aurait rédigé les textes des petites annonces, raconte Sud-Ouest. Cependant, ce "proxénète du dimanche" n’aurait tiré aucun bénéfice de l’affaire, comme ont pu le constater les policiers de la brigade du proxénétisme de la Sûreté départementale.

Lire aussi

En vidéo

Prostitution : en fin, le Parlement a adopté la pénalisation des clients

Des tarifs pouvant aller jusqu'à 250 euros de l'heure

C’est le père de la jeune étudiante qui a découvert le pot aux roses, en fouillant les SMS dans son téléphone portable. Plusieurs messages évoquaient des rendez-vous galants dans une chambre d'hôtel. Questionnée par ses parents sur la nature de ces échanges, la jeune étudiante a d'abord nié. Face à cette impasse, le père de famille a décidé de se présenter au commisariat central de Bordeaux pour dénoncer l'affaire. Les policiers ont interpellé le jeune homme et l'ont placé en garde à vue mardi dans les locaux de la brigade du proxénétisme.

L'homme de 27 ans a reconnu les faits devant les enquêteurs. La jeune prostituée, qui pratiquait des tarifs pouvant aller jusqu'à 250 euros de l'heure, avait une activité qui allait semble-t-il crescendo, d'après Sud-Ouest. Le proxénéte, remis en liberté à  l'issue de son audition, s’est vu remettre une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) pour comparaître dans quelques mois à la barre du tribunal correctionnel de Bordeaux. Il devra y répondre de proxénétisme par aide ou assistance.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 390.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.