Grâce à Twitter, il retrouve son fauteuil roulant volé à Lyon

FAITS DIVERS

SOLIDARITÉ 2.0 - Dimanche, à Lyon, un Suisse de 33 ans, Gil, a eu le malheur de se faire dérober son fauteuil roulant. Dans la foulée, la communauté Twitter, qu'il avait alerté, s'est mobilisé pour retrouver le fauteuil, finalement repéré dans la nuit par un twittos et récupéré par la gendarmerie.

Décidément, la force des réseaux sociaux dépasse les simples frontières du web. Dimanche, à Lyon, un Suisse de 33 ans, Gil Meyland, a eu le malheur de se faire dérober son fauteuil roulant. Dans la foulée, celui qui scrute Twitter via l'alias @Garyas295 alerte la communauté de l’incident : "Twitter alerte Stp, on m’a volé mon fauteuil roulant électrique devant chez une amie Quai Pierre-Scize à Lyon 5e. RT svp et ouvrez l’œil ! (sic)".

Grâce à cet appel à l’aide, le fauteuil a été retrouvé dans la nuit à Tassin-la-Demi-Lune, située dans la métropole lyonnaise, comme l’explique Le Progrès. Effectivement, en quelques minutes, l’ensemble du réseau social s’est activé et l’impact a été énorme, avec plus de 15.000 retweets ! Des twittos très puissants ont notamment relayé le message, à l’image de Philousports, 100.000 abonnés et atteint de myopathie, qui avait par le passé reçu de la part de ses abonnés un don de près de 15.000 euros sur la plateforme Leetchi, lui permettant de se procurer un fauteuil roulant électrique.

En rentrant chez lui à 23h30, quelqu’un a repéré le fauteuil à Tassin-la-Demi-Lune- Gil Meyland, Suisse de 33 ans

Dans la nuit, le fauteuilest donc repéré par un membre de ses abonnés. "En rentrant chez lui à 23h30, quelqu’un a repéré le fauteuil à Tassin-la-Demi-Lune, non loin du cinéma (rue du Professeur Depéret, NDLR). Plus tard, en regardant Twitter, il a vu mon message, m’a contacté et j’ai prévenu les autorités", explique Gil au Progrès, qui ajoute : "Il y avait deux options, soit un vol pour le revendre et dans ce cas, ça allait être difficile ; soit des gamins qui voulaient s’amuser et qui le lâcheraient dès qu’ils n’auraient plus de batteries."

Au total, le fauteuil légèrement abîmé, a parcouru 6 kilomètres dans l’agglomération lyonnaise avant d’être abandonné. La gendarmerie a depuis récupéré le fauteuil et le jeune Suisse a porté plainte. Selon lui, les personnes lui ayant dérobé son fauteuil "ont visiblement essayé de voler les batteries". Pour le Suisse, la perspective d’être sauvé par Twitter est "juste magique." "Pour les bonnes causes, la solidarité marche."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter