Grenoble : l'agression d'un handicapé mobilise Facebook

Grenoble : l'agression d'un handicapé mobilise Facebook

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Selon nos informations, deux adolescents ont été interpellés lundi près de Grenoble. Ils sont suspectés d'avoir agressé un jeune handicapé mental, et d'avoir diffusé la vidéo de cette scène sur Facebook.

Après l'affaire du chat torturé à Marseille , les réseaux sociaux s'emparent d'une nouvelle polémique. En cause : une vidéo diffusée dimanche sur Facebook dans laquelle un jeune homme, présenté comme handicapé, est pris à partie par plusieurs adolescents. Une agression manifeste qui a conduit à l'ouverture d'une enquête. Selon nos informations, deux suspects ont ainsi été interpellés à Fontaine, près de Grenoble.

Il est environ 15h dimanche lorsque la vidéo apparaît sur Facebook, postée par l'un des agresseurs présumés. "Ptdrr tout a l'heur regardez skon a fait a un handicapé chui mort", précise l'auteur, en postant sur le réseau social ces quelques secondes durant lesquelles on distingue au moins trois individus s'en prendre à un jeune homme. Après l'avoir mis à terre, la sacoche de ce dernier est jetée dans une rivière. L'air hagard, la victime se retrouve à son tour poussé à l'eau, avant de prendre tant bien que mal la fuite en marchant.

La victime "légèrement handicapé mentale"

Très vite, un groupe est créé sur Facebook. Intitulé "Pour que (...) aille en prison pour avoir humilié un handicapé", il est rejoint par plus de 11.000 personnes à l'heure où cet article est publié. La vidéo a pour sa part été partagée plus de 2000 fois, avant d'être signalée à la plateforme de signalement des contenus illicites de l'internet (www.internet-signalement.gouv.fr). Une viralité qui a poussé les autorités a très vite s'emparer de la polémique. 

Contactée lundi en fin de journée par metronews, la Police Nationale précise que la vidéo leur a été "rapidement signalée après avoir été mise en ligne dimanche vers 22 heures". Les policiers de la sûreté départementale de l'Isère ont alors reconnu un des jeunes violents avant de l'interpeller. "Les deux auteurs présumés sont âgés de 15 ans, l'un d'entre eux étant connu des services de police", nous assure un policier. Avant de confirmer que la victime, âgée de 18 ans, est "légèrement handicapée mentale." Cette dernière a déposé plainte.

La ministre chargée des personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, avait réagi pour sa part dans l'après-midi. Dans un communiqué, la ministre a dénoncé une vidéo "terriblement choquante de par le cynisme de ces agresseurs et la vulnérabilité de la personne agressée".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter