Haute-Garonne : un octogénaire soupçonné d’avoir tué une pensionnaire de sa maison de retraite

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS – Un homme âgé de 86 ans a été interpellé et placé en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi. L’octogénaire, qui réside dans une maison de retraite de Nailloux (Haute-Garonne), est soupçonné d’avoir tué une autre pensionnaire âgée de 92 ans. Il a finalement été hospitalisé d'office dans la journée.

C’est en plein milieu de la nuit que le corps sans vie de la pensionnaire a été retrouvé. Vers 3 heures ce jeudi matin, des infirmières de la maison de retraite L’Acacia située à Nailloux (Haute-Garonne) ont aperçu, alors qu'elles faisaient une ronde, une chambre allumée et dont la porte était ouverte. "En pénétrant dans la pièce, elles ont découvert son occupante allongée sur son lit et baignant dans son sang, précise une source proche du dossier ce jeudi à LCI. Elles n’ont rien pu faire pour la sauver". 

Alors que les secours étaient appelés sur place, les infirmières découvraient dans le même temps un de leurs pensionnaires présentant des "traces de sang sur les mains et les bras", selon la même source. Isolé dans une pièce le temps que les gendarmes arrivent sur place, le suspect, âgé de 86 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour "homicide volontaire" précise-t-on au parquet de Toulouse.  

Le suspect, lui, a été finalement hospitalisé d'office. "Son état de santé a été jugé incompatible avec une mesure de garde à vue  par un médecin. Il n'a pu être entendu par les enquêteurs de la brigade de recherche de Villefranche de Lauragais chargés de l'enquête", ajoute le parquet, contacté par LCI. 

Selon les premières investigations, l'octogénaire né en 1930, aurait arraché un morceau du lit de la victime - née en 1925-avant de la frapper violemment et à plusieurs reprises au niveau du visage. L'autopsie pratiquée ce  jeudi en début d'après-midi confime que la victime est décédée des suites de coups portés au niveau de la tête. "Des réquisitions ont été faites pour que soient pratiquées des expertises anatomo-pathologiques et toxicologiques afin d'avoir des éléments précis sur les circonstances du décès", fait savoir le parquet. 

"Aucun commentaire"

Contactée par notre rédaction, la mairie de Nailloux fait savoir quelle ne fera "aucune déclaration" au sujet de cet événement. Idem du côté de la maison de retraite L'Acacia : "Une enquête est en cours. Il n'y aura pas de commentaire", nous dit-on. 

Créé en 1990, l'établissement L'Acacia est situé sur les coteaux du Lauragais. Il accueille des personnes âgées, valides et semi-valides, notamment atteintes de la maladie d'Alzheimer. "Cette maison de retraite, entièrement médicalisée, dont la qualité est contrôlée et certifiée, a pour ambition première d'être un lieu de vie. Elle peut accueillir jusqu'à 95 résidents", précise la direction sur son site Internet.  On ignore combien de pensionnaires se trouvaient sur place au moment du drame. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter