Hérault : agacé par les aboiements, il tire au fusil sur les chiens de son voisin

Hérault : agacé par les aboiements, il tire au fusil sur les chiens de son voisin

FAITS DIVERS
DirectLCI
RADICAL – Un habitant de Vendres, dans l’Hérault, s’est fait prêter une carabine pour tirer sur les chiens de son voisin, trop bruyants à son goût. Sur les quatre animaux visés, deux ont été blessés.

Trop, c’est trop. Excédé par les aboiements intempestifs des quatre chiens de son voisin, un retraité, habitant à Vendres, une commune située dans l’Hérault, a employé les grands moyens pour les faire taire. Il a emprunté une carabine 22 long rifle à un de ses amis et leur a tiré dessus, avant d’alerter la gendarmerie dans la foulée, ce samedi 5 août.

"Heureusement pour eux, je suis mauvais tireur"

"Heureusement pour eux, je suis mauvais tireur", explique l'ancien combattant d’Algérie, dans les colonnes de Midi Libre. Aucun animal n’a été tué, même si deux d’entre eux ont été transportés chez le vétérinaire suite à leurs blessures. 

Malgré les mises en garde de son ami l’implorant de ne pas faire "le con", le tireur affirme qu’il s’agit "d’un acte réfléchi". Pour lui, "il fallait taper du poing sur la table" puisque la discussion et les courriers qui durent depuis deux ans n’ont abouti sur aucun résultat concret. Le retraité a tout de même pris la peine de prévenir son voisin avant de passer à l’acte : "quand il est venu ce matin, il m'a dit qu'il prendrait ses chiens ce soir, je lui ai dit qu'il était trop tard", a tranché l’homme. Le propriétaire des animaux a porté plainte.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter