Paris : les passages piétons arc-en-ciel du Marais de nouveau vandalisés, Anne Hidalgo s'insurge

FAITS DIVERS
HOMOPHOBIE - Les passages piétons arc-en-ciel du Marais à Paris, dont la mairie a décidé qu'ils seront permanents, ont de nouveau été vandalisés dans la nuit de jeudi à vendredi. Anne Hidalgo a annoncé vouloir saisir le procureur de la République.

C'est la deuxième fois qu'ils sont vandalisés en trois jours. Des tags homophobes ont été découverts ce vendredi matin sur les passages piétons arc-en-ciel de la rue des Archives et de la Verrerie à Paris, où l'on pouvait notamment lire : "Dictature LGBT" ou "Hidalgo dégage". 


Un acte similaire s'était déroulé dans la nuit de lundi à mardi : les peintures avaient été recouvertes de blanc et un tag "LGBT hors de France" inscrit au sol. Face à cet acte de vandalisme, la mairie de Paris avait décidé de saisir le Procureur de la République et annoncé son intention de rendre ces passages piétons - à l'origine réalisés uniquement pour la Marche des fiertés de ce week-end - permanents, et même d'en ajouter quelques uns supplémentaires.

Sur Twitter, Anne Hidalgo a annoncé son intention de saisir une nouvelle fois le procureur de la République pour que "cette homophobie ne reste pas impunie". Elle a ajouté que les passages piétons tagués seraient nettoyés dès ce vendredi matin.


David Belliard, président du groupe écologiste au Conseil de Paris, a de son côté dénoncé des "tags homophobes à l'image de toutes les discriminations et des violences que subissent les LGBQTI partout en France et dans le monde". Et d'ajouter : "Nous les combattrons sans relâche".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter