Huit mois requis contre Nabilla pour avoir poignardé Thomas Vergara : une passion à couteaux tirés

FAITS DIVERS

PROCES – Ce jeudi 19 mai, le tribunal correctionnel de Nanterre a accueilli une prévenue pas comme les autres. La starlette de téléréalité Nabilla Benattia, jugée pour avoir poignardé, à deux reprises, son compagnon. Et l’ancienne chroniqueuse de TPMP risque gros : mise en examen pour "violences volontaires aggravées", elle encourt jusqu’à 7 ans de prison et 100.000 euros d’amende. En début d'après-midi, huit mois de prison ferme ont été requis contre elle.

Huit mois de prison ferme ont été requis contre Nabilla pour "violences volontaires aggravées" contre Thomas Vergara, son compagnon, jeudi 19 mai en début d'après-midi, au tribunal correctionnel de Nanterre.

C’est un face-à-face pour le moins inhabituel qui s'est tenu jeudi 19 mai, devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Sur le banc des prévenus, Nabilla Benattia, 24 ans, poursuivie pour avoir poignardé son compagnon, sur fond d’histoire de jalousie. Face à elle, Thomas Vergara, sa victime présumée. Sauf que si l’homme de 29 ans était, conformément à nos informations, présent à l’audience, ça n’est non pas pour accabler la jeune femme, mais bel est bien pour la soutenir. Car l’homme, depuis longtemps, a "pardonné" à sa compagne, avec laquelle il s’affiche plus uni que jamais sur les réseaux sociaux.

Mais la justice, elle, ne s’embarrasse pas de sentiments. Devant le tribunal, la Franco-Suisse a dû répondre de deux épisodes de "violences volontaires aggravées" sur son compagnon. Le 6 novembre 2014 au soir, elle est soupçonnée d’avoir porté un coup de couteau au thorax de son compagnon. Des faits qui lui avaient valu une retentissante garde à vue. Dans la foulée, on apprenait que trois mois plus tôt, la jeune femme lui aurait déjà infligé une blessure au dos, à l’aide, déjà, d’un couteau. 

EN SAVOIR +
>> Son avocat Christian Saint-Palais : "Nabilla est une jeune femme libre"
>> 
Affaire Nabilla : des détails de l'enquête révélés

"Tu fais quoi sérieux ?"

Nul doute que pour comprendre les faits, le tribunal devra se pencher sur la relation fusionnelle qu'entretiennent ces deux personnes, élevées au biberon de la téléréalité. Elle est la plus connue des deux, notamment grâce à son passage très remarqué dans Les Anges de la téléréalité, et sa célèbre phrase "non mais allô, quoi" . C’est au cours de cette émission que le couple se formera. Devant les caméras, l’alchimie semble réelle. Mais déjà, on note les sévères prises de bec du couple.

Ce soir du 5 novembre 2014, justement, Thomas Vergara est hors de lui. Sa belle, qui depuis quelques semaines est devenue chroniqueuse dans Touche pas à mon Poste, vient d’exécuter quelques pas de danse, en tenue de cabaret, en direct à la télé. Texto outré de son compagnon : "Tu fais quoi sérieux, on te voit en train d’allumer Hanouna, de danser sur ta chaise en culotte, pratiquement à poil… ". La dispute repartira de plus belle vingt-quatre heures plus tard, alors que le couple loge dans un appart-hôtel de Boulogne-Billancourt, non loin de la tour de D8. Le ton monte, le couple en vient aux mains. Selon ses dires, Nabilla "pète les plombs", se saisit d’un couteau de cuisine pour "faire peur à Thomas". Le jeune homme, qui au cours de la soirée a consommé de la cocaïne, s’avance. Elle le plante.

EN SAVOIR + >>  Nabilla fait son come-back dans TPMP : des larmes et des règlements de compte


5 semaines à la maison d'arrêt de Versailles


Panique dans la chambre d’hôtel. La jeune femme finit par prévenir les secours. Mais le couple assure dans un premier temps avoir été agressé par trois individus devant l’hôtel, avant que la starlette ne craque face aux policiers. Thomas Vergara est hospitalisé, et écope de 10 jours d’ITT. Mise en examen pour "tentative de meurtre" - requalifiée depuis en "violences volontaires aggravées", la jeune femme passe cinq semaines en détention provisoire, à la maison d’arrêt des femmes de Versailles.

Lorsqu’elle en sort, son contrôle judiciaire lui interdit d’entrer en contact avec Thomas Vergara, où même de quitter la France. Des obligations que très rapidement elle transgressera , n’hésitant pas à s’afficher en vacances à l’étranger avec son compagnon. En raison de cette double violation, le parquet de Nanterre avait d'ailleurs demandé la révocation de son contrôle judiciaire. Mais le 4 mai dernier, le juge des libertés a décidé de la laisser repartir libre du tribunal. 

Pour les deux délits de "violences volontaires aggravées" pour lesquelles elle est jugée, Nabilla Benattia encourt jusqu’à sept ans d’emprisonnement et 100.000 euros d’amende. Quelques semaines avant son procès, elle a entamé un véritable marathon médiatique à l’occasion de la  sortie de son autobiographie , Trop vite. Face aux caméras - et contre l’avis de ses avocats - la jeune femme a accepté de revenir sur les faits, estimant avoir "changé" et avoir déjà "payé" sa "dette". Revenir en prison ? "Je n’aurai pas les épaules assez larges, je ne le supporterai pas".

EN SAVOIR +
 >> 
VIDÉOS - En larmes, Nabilla raconte comment elle a perdu pied avec Thomas Vergara

Sur le même sujet

Lire et commenter