"Il n'avait plus de croquettes": le berger allemand qui a tué sa maîtresse à Nevers était victime de mauvais traitements

"Il n'avait plus de croquettes": le berger allemand qui a tué sa maîtresse à Nevers était victime de mauvais traitements

HORREUR - On en sait un peu plus sur le fait-divers sordide qui s'est déroulé en fin de semaine dernière à Nevers. Un habitant de 79 ans avait retrouvé le cadavre de sa femme, gisant sur le canapé, dévoré par l'un de ses deux chiens. L'enquête révèle qu'elle le battait et l'affamait.

C’est une scène digne d’un film d’horreur dont a été témoin le malheureux Roger, 79 ans, en fin de semaine dernière. Selon le Journal du Centre, qui a révélé le drame, cet habitant de Nevers avait découvert le corps de son épouse, Liliane, 57 ans… massacrée par l'un de ses deux chiens. L'état du cadavre, retrouvé sur le canapé, laissait imaginer la violence inouïe de la scène : mare de sang, plaies apparentes ou encore une jambe partiellement déchiquetée. 

Selon de nouvelles informations du quotidien régional, l’enquête des policiers  privilégie la thèse selon laquelle la femme a été dévorée vivante par son berger allemand de 4 ans répondant au nom de Cyra. Le second animal, Bebel, une chienne de "type rottweiler" n'aurait rien à voir avec le drame. L'autopsie, pratiquée lundi 3 juillet révéle, par ailleurs, que la femme a succombé à une hémorragie provoquée par le sectionnement de l’artère fémorale. 

Lire aussi

Elle les tabassait- Le mari de la victime

Mais pourquoi un tel acharnement ? Toujours selon le Journal du Centre, la femme, connue pour ses excès de boisson, infligeait régulièrement des corrections à ses chiens. "Elle les tabassait", indique son mari. Des dires confirmés par le voisinage. Le jour du drame, elle aurait encore "donné des coups de pied au berger allemand". Le quotidien explique également que "le chien n'avait plus de croquettes à manger". Tout laisse donc à penser qu'il a profité de l'absence du mari pour se venger. Pour l'heure, Cyra et Bebel dorment à la fourrière départementale de Nevers... en attendant de connaître leur sort prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Mesures anti-Covid : protocole renforcé à l'école, pas de changement des vacances scolaires

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.