"Il y a une bombe dans cet avion à destination de Rome" : un enfant de 12 ans sème la pagaille à l'aéroport de Nice

"Il y a une bombe dans cet avion à destination de Rome" : un enfant de 12 ans sème la pagaille à l'aéroport de Nice

MAUVAISE BLAGUE - A l'aéroport de Nice, 258 passagers ont dû être évacués de deux avions, dimanche 22 juillet, à la suite d'une alerte à la bombe. Son auteur, rapidement identifié, était un passager âgé de... 12 ans !

Grosse frayeur à l'aéroport de Nice en cette période de forte affluence estivale. Comme le rapporte Nice-Matin, deux messages reçus par SMS sur les téléphones des passagers de deux vols à destination de Rome, ont provoqué un vent de panique sur le tarmac, dimanche 22 juillet. Le premier, rédigé en anglais, par un certain "Ali", indiquait : "Il y a une bombe dans cet avion à destination de Rome." Il fut très rapidement suivi d'un second "Dirigez-vous vers les toilettes et allons discuter ; il y a une bombe."

Sur le vol Alitalia de 15h15, avec 79 passagers à son bord, le personnel de bord, rapidement alerté, va aviser la police qui prend la décision de débarquer tout le monde. Sauf qu'au même moment, un autre vol EasyJet, également en partance pour Rome avec 179 passagers, reçoit les mêmes messages inquiétants. Là-aussi l'ordre est donné d'évacuer l'appareil.

Lire aussi

La police aux frontières (PAF) entreprend alors d'éplucher le listing des passagers des deux vols, à la recherche de ce fameux "Ali". Résultat, il n'y en a qu'un : un jeune garçon de 12 ans originaire du Koweït qui voyageait avec ses parents. Pour commettre sa bêtise, l'enfant a simplement utilisé l'application AirDrop qui permet de partager instantanément des documents avec les appareils Apple situés à proximité. Il ne tarde pas à avouer aux agents que ces messages sont de lui.

En raison de son jeune âge, l'enfant n'a pas pu être placé en garde à vue, poursuit Nice-Matin. L'affaire a ainsi été rapidement classée, avec une sanction : Ali et ses parents ont dû repartir pour Rome en voiture et le petit garçon a été gentiment délesté de son iPhone 10. En revanche, l'histoire n'est pas sans conséquence pour les autres passagers qui se sont envolés pour la capitale italienne avec... trois heures de retard.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Joe Biden assure vouloir "mettre fin aux tensions"

Crise des sous-marins : le contrat américain est-il meilleur que le français ?

EN DIRECT - Le QR code de Macron diffusé sur Internet, une "faille déontologique" de professionnels de santé

"On est ici comme des mendiants, en train de vous supplier" : Macron interpellé durant son discours sur les Harkis

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la liste des 48 départements concernés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.