Ile d’Oléron : disparition d’un jeune de 9 ans originaire de Seine-Saint-Denis

FAITS DIVERS
FAITS DIVERS - Le parquet de La Rochelle a ouvert une enquête après la disparition d'un garçon de 9 ans venu en colonie de vacances. L'enfant, originaire de Bobigny, a disparu alors qu'il se baignait, au sud de l'île d'Oléron vendredi 5 août.

Un soutien psychologique a été mis en place au sein de la colonie de vacances. Le parquet de La Rochelle a ouvert une enquête après la disparition d'un garçon de 9 ans au moment de la baignade, ce vendredi après-midi sur une plage de l'île d'Oléron (Charente-Maritime), après que les recherches en mer sont restées infructueuses, ont indiqué ce samedi le parquet et les services de sauvetage en mer. "Nous ouvrons une enquête pour comprendre ce qui s'est passé et la première piste sur laquelle nous enquêtons est un accident de baignade", a précisé le procureur de la République de La Rochelle, Isabelle Pagenelle.

Le jeune garçon, venu de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, était en colonie de vacances et se baignait avec ses camarades sur la plage de Gatseau, au sud de l'île d'Oléron, lorsqu'il a disparu dans l'eau, ont rapporté sans autre commentaire les pompiers de Charente-Maritime et la gendarmerie de Rochefort (Charente-Maritime). France 3 Poitou-Charentes indique qu'à marée montante, trois des enfants se sont retrouvés en difficulté dans l'eau, pour une raison que l'enquête de la gendarmerie devra déterminer. Deux ont alors été secourus par un animateur.

Des recherches qui "sont restées infructueuses"

Dès vendredi après-midi vers 16 heures, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (Cross), chargé de coordonner les secours, avait engagé d'importants moyens aériens et nautiques pour retrouver l'enfant : deux hélicoptères de la sécurité civile et de la marine nationale, deux vedettes et une embarcation des pompiers. Des patrouilles terrestres ont également été effectuées par la gendarmerie, a-t-on précisé au Cross.

Les recherches des plongeurs et des pompiers, puis des hélicoptères qui ont poursuivi les recherches en mer toute la nuit "sont restées infructueuses", a-t-on appris samedi matin auprès des pompiers et du Cross. Ce vendredi en fin d'après-midi, une équipe du Smur (Structure mobile d'urgence et de réanimation) a été dépêchée sur place pour apporter un soutien psychologique, aux enfants et moniteurs de la colonie de vacances, a-t-on également précisé de mêmes sources.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter