Incendie d'un bar à Rouen : une 14e victime décédée

FAITS DIVERS

DRAME - Le bilan du dramatique incendie du bar "Au Cuba Libre", début août, à Rouen, est désormais de 14 morts et 6 blessés, après le décès jeudi d'une jeune femme dans un hôpital parisien.

L'information a été confirmée par le parquet de Rouen. Le bilan du dramatique incendie du bar "Au Cuba Libre", début août, est désormais de 14 morts et 6 blessés, après le décès jeudi d'une jeune femme dans un hôpital parisien, a annoncé jeudi l'avocat de la famille. 

"La famille de Karima Ababsa a la douleur d'annoncer le décès de la jeune femme survenu en début d’après-midi après un mois de souffrance", a indiqué dans un communiqué à la presse l'avocat Gérard Chemla. Karima, qui était soignée au service des grands brûlés de l'hôpital Saint-Louis à Paris (Xe), avait été très grièvement brûlée dans l’incendie du bar survenu dans la nuit du 5 au 6 août et avait inhalé des fumées hautement toxiques, cause de la mort des 13 autres victimes, âgées pour la plupart de 18 à 25 ans.

L'enquête confiée à deux juges d'instruction

"Son état s’est révélé désespéré ces derniers jours, à tel point qu’il a été décidé de mettre un terme à des soins qui auraient relevé de l’acharnement thérapeutique", a indiqué l'avocat, précisant que la jeune femme aurait eu 26 ans le 12 octobre prochain. 

L'incendie s'était déclaré dans le sous-sol aménagé du bar, où un groupe d'amis fêtaient l'anniversaire d'une jeune fille de 20 ans. Les bougies du gâteau auraient embrasé le revêtement d'isolation phonique qui couvrait le plafond et les murs du sous-sol, selon les premiers éléments de l'enquête.

Une information judiciaire contre X a été ouverte par le parquet de Rouen pour "homicides et blessures involontaires par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité". L'enquête a été confiée à deux juges d'instruction, en raison de sa complexité.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter