Incendie d'un bar à Rouen : ouverture d'une information judiciaire pour "homicides involontaires"

FAITS DIVERS
INCENDIE - Treize personnes ont trouvé la mort dans l'incendie du "Cuba Libre", à Rouen, dans la nuit de vendredi à samedi.

Le bar de Rouen qui a été réduit en cendres respectait-il les normes de sécurité ? C'est ce que va devoir déterminer l'information judiciaire contre X pour "homicides involontaires", que vient d'ouvrir ce jeudi le parquet de Rouen, après l'incendie du "Cuba Libre", qui a fait treize morts, dans la nuit de vendredi à samedi. 

Le parquet a confié à deux juges d'instruction cette information judiciaire, dont les chefs d'homicides et blessures involontaires sont en outre assortis d'une "violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence prévue par la loi ou le règlement".

Quatre familles de victimes envisagent une plainte

Une vingtaine de jeunes fêtaient un anniversaire dans le sous-sol de l'établissement lorsque l'incendie s'est déclenché. Ce sont les bougies du gâteau d'anniversaire qui ont enflammé le plafond et les murs, recouverts d'un isolant phonique. Les participants seraient vraisemblablement morts intoxiqués.

Sept personnes ont été blessées dans cet incendie, dont une jeune fille, toujours hospitalisée au service des grands brûlés à l'Hôpital Saint Louis à Paris. Quatre familles de victimes envisagent de porter plainte contre le patron du "Cuba Libre".

EN SAVOIR +
>>  Incendie meurtrier de Rouen : qui sont les victimes ?
>> Incendie mortel à Rouen : "Tout est allé trop vite"
>> Incendie mortel à Rouen : le parquet confirme la piste accidentelle

Lire et commenter