Incendie meurtrier de Rouen : qui sont les victimes ?

FAITS DIVERS
INCENDIE A ROUEN - Treize jeunes gens ont trouvé la mort dans l'incendie du "Cuba Libre", un bar animé du centre-ville de Rouen, dans la nuit de vendredi à samedi. Ce dimanche, le procureur a annoncé que les victimes avaient toutes été identifiées.

C'est l'incendie le plus meurtrier en France depuis 2005. Une soirée d’anniversaire a tourné au drame dans la nuit de vendredi à samedi dans un bar de Rouen : un incendie causé par les bougies d'un gâteau a décimé une bande d'amis de l'agglomération rouennaise. Les treize victimes étaient âgées de 18 à 25 ans. Sept autres personnes ont été blessées, dont une gravement.

Selon le vice-procureur de la République de Rouen, Laurent Labadie, les victimes, qui assistaient à un anniversaire au sous-sol du bar "Au Cuba Libre" ont toutes été identifiées. Mais pour l'heure, seuls quelques éléments ont filtré dans la presse. Metronews fait le point. 

► Ophélie, une policière de 20 ans
C'est elle qui fêtait son anniversaire. Ses vingt ans tombaient pourtant samedi, mais Ophélie avait tenu à l'organiser la veille au soir. Originaire de Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), à quelques kilomètres de Rouen, cette gardienne de la paix, qui avait été contractuelle en tant qu'adjointe de sécurité, allait s'engager dans l'armée, dont elle devait rejoindre les rangs en octobre prochain. Ses proches, interrogés par Le Parisien , saluent la mémoire d'une jeune fille "généreuse et joyeuse, passionnée par les chevaux".  

► Zac, DJ au "Cuba Libre"
La nuit, Zac officiait comme DJ résident au "Cuba libre", chaque vendredi. Le samedi, il mixait au Moulin Rose, une discothèque bien connue de l'agglomération rouennaise. Le jour, il était étudiant à l'université de Rouen, en filière Staps, qui forme les futurs professionnels des activités physiques et sportives. Cet oiseau de nuit "était un passionné et quelqu'un de très humble. Il était soucieux d'apprendre, toujours preneur d'un bon conseil. C'était un garçon joyeux, irréprochable", confie un ami du musicien au Parisien.

► Julie, 18 ans, qui voulait devenir infirmière
Fraîchement diplômée du bac, Julie rêvait de devenir infirmière. Elle vivait à la Grand'Mare, un quartier situé au nord de Rouen. "Je ne voulais pas qu'elle aille à cette fête, elle ne m'a pas écoutée", raconte sa mère, dans les colonnes du quotidien régional. 

► Un ouvrier conducteur d'engins
Si son identité n'a pas filtré, on sait que ce jeune ouvrier conducteurs d'engins s'apprêtait à emménager dans son nouvel appartement, qu'il venait d'acquérir. 

► Un futur carrossier
Le bac en poche, à 19 ans, ce jeune homme était sur le point de devenir carrossier. 

► Sept blessés, dont un pronostic vital engagé
Parmi les survivants, il y a Karima, 22 ans, qui est entre la vie et la mort. Gravement brûlée dans l'incendie, la jeune femme a été transportée à l'hôpital parisien de Saint-Louis. Cinq autres blessés ont été hospitalisés au CHU de Rouen, mais leurs jours sont désormais hors de danger, d'après Yvon Robert, le maire PS de la ville. Un 7e blessé a aussi été recensé ce dimanche: un homme, brûlé aux mains, qui s'est rendu à l'hôpital de lui-même, selon le parquet.

EN SAVOIR +
>>  Incendie mortel à Rouen : "Tout est allé trop vite"
>>  Incendie mortel à Rouen : le parquet confirme la piste accidentelle

Lire et commenter