Incendie mortel à Aubervilliers : "Ça a été éprouvant pour les sapeurs-pompiers"

Incendie mortel à Aubervilliers : "Ça a été éprouvant pour les sapeurs-pompiers"
FAITS DIVERS

DRAME – Les flammes ont ravagé cinq étages d’un immeuble HLM d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), ce jeudi, causant la mort d’une femme et de ses trois enfants. L’enquête a débuté pour connaître les origines du sinistre qui a mobilisé une centaine de sapeurs-pompiers dans des conditions d’intervention rendues "très difficiles à cause de la chaleur".

Vendredi matin, les traces noires sont toujours visibles sur la façade de l'immeuble HLM d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) où un incendie a fait quatre morts jeudi après-midi. Une femme enceinte et ses trois enfants ont péri lorsque le feu, parti du 17e étage, a ravagé cinq niveaux du bâtiment. Neuf autres personnes ont été blessées légèrement, dont trois pompiers. Il aura fallu cinq heures à ces derniers pour venir à bout de l’incendie dans la soirée. 

Lire aussi

"Pour l'instant, nous n'avons pas encore identifié les causes. Une enquête est en cours du laboratoire central de la Préfecture de police de Paris pour identifier l'origine du sinistre", explique le capitaine Valérian Fuet, porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris. "Le feu s'est propagé rapidement en partie à cause du revêtement extérieur du bâtiment qui s'est enflammé et dont les chutes de débris ont propagé l'incendie aux étages inférieurs." Il  a rappelé qu’une bonne centaine de sapeurs-pompiers est intervenue sur les lieux de l’incendie dans des "conditions d’intervention extrêmement difficiles." 

En vidéo

"Ça a été éprouvant pour les sapeurs-pompiers"

"Les conditions climatiques étaient très difficiles. Il a fait très chaud dehors. A l'intérieur de la tour, c’était une atmosphère complètement enfumée," résume le capitaine, pointant les complications d’intervention dans une tour aussi haute où il a fallu aussi évacuer des habitants en fauteuil roulant par l’escalier. "L'incendie s'est déclaré au 17e étage, mais il a touché cinq étages et tous les appartements de ces étages ont été sinistrés. Il a fallu les vérifier un par un, conduire des reconnaissances, évacuer des gens. Ça demande un impact physique important aux sapeurs-pompiers parisiens engagés et ça a été particulièrement éprouvant pour eux", souligne-t-il.

Une dizaine de pompiers ont passé la nuit sur place, sillonnant les lieux à l’aide de caméras thermiques pour s'assurer qu'il n'y avait pas de reprise de feu. Au lendemain du drame, les camions étaient toujours présents au pied de l'immeuble. Les experts sont attendus très rapidement sur place, note l'envoyée spéciale de LCI sur place.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent