Incidents en Corse : interdiction de manifester dans un quartier d'Ajaccio

Incidents en Corse : interdiction de manifester dans un quartier d'Ajaccio

DirectLCI
SACCAGE – Le préfect a décidé d'interdire les manifestations jusqu'au 4 janvier dans le quartier des Jardins de l'Empereur à Ajaccio après deux jours de vive tensions.

Le préfet de Corse Christophe Mirmand a pris un arrêté préfectoral ce dimanche 27 décembre interdisant jusqu'au 4 janvier les manifestations dans le quartier populaire des Jardins de l'Empereur à Ajaccio, où un calme mâtiné d'inquiétude est revenu, après deux jours de manifestations et dérapages racistes.

La veille au moins une centaine de manifestants se sont rendus dans plusieurs quartiers populaires scandant "On est toujours là", "On est chez nous" ou encore "Arabes dehors".

Dégradations et projectiles : une situation encore tendue

Selon France 3 Corse , des manifestants - 300 environ - ont forcé l'important barrage de policiers pour accéder au quartier des Jardins de l'Empereur. De nombreux cris et des expressions telles que "sales arabes montrez-vous" ont été entendus dans la foule, rapporte la chaîne de télévision locale. Deux explosions auraient également été entendues : deux marrons de terres - des projectiles - auraient explosé dans les Jardins de l'Empereur, et une bouteille d'acide aurait été retrouvée sur place.

Les portes vitrées de trois halls d'entrée ont été brisées à coup de pierre par un seul manifestant, a pour sa part constaté une journaliste de l'AFP. Un important dispositif de gendarmes et de CRS était en faction pour empêcher les manifestants de passer dans ce quartier où ils sont arrivés en milieu d'après-midi, avant de se diriger vers les quartiers voisins de Saint-Jean et Sainte-Lucie.

La veille, une précédente manifestation avait entraîné le saccage d'une salle de prière musulmane.

Le préfet demande de cesser les manifestations

Ces manifestations visaient à dénoncer les agressions dont ont été victimes deux pompiers puis un policier : dans la nuit de jeudi à vendredi, les services de secours qui intervenaient sur un incendie dans le quartier des Jardins de l’Empereur avaient été pris à partie par des jeunes encagoulés, avait indiqué la préfecture. Selon un pompier présent lors de cette agression, les jeunes du quartier avaient déclaré aux secours dépêchés sur l'incendie, "Corses de merde, cassez-vous, vous n'êtes pas chez vous".

EN SAVOIR +
>>
Deux pompiers et un policier blessé à Ajaccio dans un guet-apens
>>
Une manifestation dégénère à Ajaccio : une salle de prière musulmane est saccagée
>>
Salle de prière saccagée : les responsables politiques et musulmans réagissent

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter