Infanticides commis par les pères : "Un acte égocentrique et punitif"

Infanticides commis par les pères : "Un acte égocentrique et punitif"

INTERVIEW – Deux enfants jetés dans la Garonne à moins de dix jours d'intervalle et un scénario qui semble chaque fois se répéter : une séparation conflictuelle, un père qui commet l'irréparable. Alors que plusieurs affaires d'infanticides sont venues marquer l'actualité des dernières semaines, metronews a interrogé Paul Bensussan, psychiatre expert agréé auprès de la Cour de cassation et par la Cour pénale internationale, sur ce passage à l'acte du père, dont on parle peu.

Chaque fois, le même scénario semble se répéter : une séparation conflictuelle, un père qui commet l'irréparable. Ces dernières semaines, plusieurs affaires d'infanticides commis par des pères ont marqué l'actualité, notamment à Bordeaux. Paul Bensussan, psychiatre et spécialiste des infanticides, revient pour metronews sur ce passage à l'acte "punitif' du père, dont on parle peu.

Un infanticide est-il différent selon qu'il soit commis par le père ou la mère ?
Oui, fondamentalement. On ne retrouve pas aussi souvent de pathologie mentale dans les infanticides commis par les pères, mais plutôt des troubles de la personnalité et un contexte : une séparation conflictuelle et une angoisse d'abandon. On est souvent confrontés à des hommes très intolérants à l'humiliation (que représente le fait d’être quitté) et à la solitude. Il y a chez eux un mélange de dépendance affective, d'immaturité, et d'orgueil démesuré. Ces hommes redoutant la rupture vont tour à tour implorer, supplier, menacer l'être aimé. Et lorsqu'il reste sourd à leurs suppliques, il en découle un mélange détonant d’angoisse et de rage. L'infanticide chez les pères prend donc une dimension principalement égocentrique puisque l'acte est punitif, destiné à faire souffrir la mère.

Le passage à l'acte des mères n'a pas cette dimension punitive ?
Il faut distinguer, dans les infanticides commis par les mères, les néonaticides, à savoir les meurtres de nouveau-nés, notamment après un déni de grossesse, et le meurtre d'un enfant. Dans ce dernier cas, l'acte est lié en partie, voire en totalité, à un état psychiatrique aigu, une pathologie : bouffée délirante, dépression sévère, suicide "altruiste"… Il y a en effet chez ces mères infanticides une dimension "altruiste" parce que la majorité, après avoir tué leurs enfants, se donne la mort ou tente de se la donner. Il y a des suicides chez les hommes, mais ils sont moins nombreux. Parfois même de simples tentatives non dénuées d'une forme théâtrale.

Les pères infanticides aiment-ils réellement leur enfant ?
Oui, ce n'est pas incompatible. Ce sont d'ailleurs souvent des pères décrits comme exemplaires. Mais au moment où ils vont commettre cet acte, leur univers se réduit à leur souffrance. Leur seul but est de punir celle qui leur inflige cette douleur. L'amour paternel est alors submergé par ce mélange d’égocentrisme et de douleur morale.

Les infanticides commis par les mères sont souvent cachés, commis dans l'intimité. On en parle pourtant plus que de ceux des pères, qui font parfois l'objet d'une mise en scène macabre…
C'est vrai. La représentation spontanée que nous nous faisons d'une mère est bonne et nous avons une idée compassionnelle de l'infanticide commis par une mère. On se dit "Mon dieu, quelle détresse, quelle folie !" Le geste va donc susciter de l'effroi et de l'incompréhension. Celui d'un père est plutôt ressenti comme un acte monstrueux et indigne. La mise en scène résonne avec la blessure narcissique, comme c'est le cas avec l'affaire des disparues de Perpignan et la vidéo de Francisco Benitez larmoyant, à la veille de son suicide.

EN SAVOIR + >>
Fillette tombée dans la Garonne, le père au cœur des soupçons
Un kiné jugé pour l'assassinat de son fils de 3 ans

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

PHOTOS - Miss France 2022 : de l'Alsace à Tahiti, découvrez la Miss de votre région

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel va me verser la prime de 100 euros ? Le 20H vous répond

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.