INFO LCI - Seine-Saint-Denis : ils détroussent les camions des zones de fret, plus d’un million d'euros de préjudice

INFO LCI - Seine-Saint-Denis : ils détroussent les camions des zones de fret, plus d’un million d'euros de préjudice

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAITS DIVERS - Selon nos informations, les enquêteurs du SDPJ93 viennent d’arrêter deux hommes soupçonnés d’avoir commis de nombreux vols dans des zones de fret de Seine-Saint-Denis et de Picardie. Un préjudice colossal : 1,1 million d’euros.

Des heures et des heures de planques, de surveillances et de filatures. Les enquêteurs du service départemental de police judiciaire de Seine-Saint-Denis (SDPJ93) viennent d’interpeller deux hommes de 36 et 40 ans, soupçonnés de vols de marchandises dans les camions stationnés la nuit dans les zones de fret situées en Seine-Saint-Denis et ses régions avoisinantes.


L’enquête démarre en novembre dernier. Une annonce sur Le Bon Coin promet la vente d’une malette de bricolage AEG neuve pour 250€ alors que ce produit vaut trois fois plus sur le marché. Les policiers s’aperçoivent que la mallette provient d’un vol de fret réalisé fin septembre au Mesnil-Amelot au cours duquel 160 malettes avaient été dérobées.

A chaque fois, la bâche du camion est déchirée mais la première rangée de cartons de marchandises reste intacte

Un suspect est alors localisé et placé sous surveillance rapprochée. Ce dernier, connu des services de police pour 40 faits similaires, part très régulièrement de son domicile du 93, à bord d’un utilitaire et sillonne la région, s’arrêtant dans les zones de fret. Le mode opératoire est toujours le même. A chaque fois, la bâche du camion est déchirée mais la première rangée de cartons de marchandises reste intacte.

En vidéo

Avant Noël, le vol de fret sous surveillance

En tout, les enquêteurs le surprennent à quatre reprises à dérober des produits cosmétiques, des machines à café ou encore des valises de voyage de luxe. Montant du préjudice total : plus d’1,1 million d’euros. Cet homme de 36 ans a été interpellé le 13 décembre en compagnie d’un autre homme âgé de 40 ans, lui aussi connu des services de police, au retour d’une nouvelle virée nocturne de vols dans les zones de fret. Le premier a reconnu partiellement les faits. Le second a affirmé avoir perdu la mémoire.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter