INFO LCI - Une voiture fonce sur des militaires : une deuxième personne interpellée

DirectLCI
FAIT DIVERS - Un homme a foncé avec sa voiture sur des militaires sans faire de blessés, ce jeudi matin, à Varces-Allières-et-Risset, dans le département de l'Isère. Un homme a été interpellé à la mi-journée à Grenoble ainsi que la propriétaire du véhicule.

Un drame a été évité de justesse ce jeudi matin en Isère. Selon une source proche du dossier contactée par LCI, une voiture a foncé sur des militaires à proximité de la caserne de Varces-Allières-et-Risset. Il n'y a aucun blessé. Selon nos informations,  une intervention  de la police à la mi-journée, cité de l'Arlequin à Grenoble, a permis d'interpeller un individu suspecté d'être l'auteur des faits. L'homme a été arrêté sur la place du marché. Une perquisition est en cours sur les lieux. Selon nos informations, une femme a également été arrêtée. Elle serait la propriétaire du véhicule, une peugeot 208.


La scène s'est déroulée vers 8H45, à proximité de la caserne. Deux groupes différents de militaires de la 27 eme Brigade d'Infanterie de Montagne étaient partis courir. Ils étaient en tenue de sport mais parfaitement identifiables comme militaires. Alors qu'ils se trouvaient à l'extérieur de leur Quartier de Varces, ils ont d'abord été insultés par un homme depuis son véhicule. Puis deux soldats d'un de ces deux groupes, en rentrant du jogging, ont été chargés par le même individu en voiture. Celui-ci a tenté de faire demi-tour mais la circulation routière l'en a empêché.  


 

Une fausse plaque d'immatriculation

Le véhicule utilisait une fausse plaque d'immatriculation, selon le  parquet de Grenoble.   "Il semble qu'il y avait manifestement une vive rancoeur envers les  militaires", a commenté le parquet, sans plus de détails. 

Les enfants brièvement confinés

La police judiciaire de Lyon vient d'être saisie de l'affaire. Au total, une centaine de militaires sont mobilisés pour le retrouver. Le suspect pourrait être au volant d'un véhicule volé mercredi. Ses motivations sont, pour l'heure, inconnues. 


La caserne accueille l'état-major de la 27e BIM, le 93e régiment  d'artillerie de montagne (RAM) et le 7e bataillon de chasseurs alpins (BCA),  soit près de 2.000 hommes et femmes. Les enfants ont été brièvement confinés dans les écoles de la ville, mais  mais cette mesure a été levée vers 11H30. Le contexte est particulièrement sensible moins d'une semaine après  l'attaque jihadiste dans l'Aude qui a fait quatre morts, dont Arnaud Beltrame,  l'officier de gendarmerie qui s'était livré à la place d'un otage.

En vidéo

Jean-Luc Corbet, maire de Varces-Allières-et-Risset, confirme qu'un homme a tenté d'écraser des militaires

Contacté par LCI, le maire de Varces-Allières-et-Risset a indiqué que les enfants sont actuellement confinés dans les écoles, crèches et dans le collège de la commune. Les gymnases ont reçu pour consigne de demeurer fermés. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter