Ile-de-France : le gang de faux-policiers agressait des dizaines de commerçants asiatiques

Ile-de-France : le gang de faux-policiers agressait des dizaines de commerçants asiatiques

INFO TF1 - Durant plus d'un an, des dizaines de commerçants asiatiques de l’île-de-France ont été victimes d'une bande organisée qui se faisait passer pour des policiers. Ses membres ont été arrêtés.

 

Trois hommes soupçonnés d’avoir séquestré une vingtaine de commerçants asiatiques ces derniers mois en région parisienne ont été arrêtés ce lundi matin 7 novembre 2016, d’après nos informations. Ils sont actuellement en garde-à-vue.

 

Les interpellations, réalisées par les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles et ceux de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCCO), ont eu lieu à 6 heures à Limeil-Brévannes dans le Val-de-Marne ainsi qu'à Vigneux-sur-Seine dans l’Essonne.

 

Face à ces commerçants – des gérants de boutiques systématiquement membres de la communauté asiatique –, les trois suspects se faisaient passer pour des policiers censés effectuer un contrôle d’identité. Ils n’hésitaient pas ensuite à ligoter leurs victimes, avant de repartir avec leur argent.  Depuis septembre 2015, le gang avait opéré de façon identique à 19 reprises. Le montant du butin atteindrait au total plusieurs centaines de milliers d’euros.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : Novavax revendique un vaccin efficace à plus de 90%, même contre les variants

    VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

    Qui est Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien ?

    VIDÉO - "C'est un montage contre moi" : Mélenchon réplique aux accusations de complotisme

    Parcoursup : pourquoi des élèves aux notes excellentes ne trouvent pas de formation

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.