INFO TF1/LCI Affaire Kim Kardashian : le cerveau présumé interpellé pour le "saucissonnage" d'un grand producteur français à Neuilly-sur-Seine

ENQUÊTE - D’après nos informations, Aomar Ait-Khedache, soupçonné d’être le chef du gang qui a agressé la starlette américaine, a récemment été placé en garde-à-vue pour une précédente affaire de vol et de séquestration. Un autre suspect du dossier Kardashian a également été arrêté, avant d’être lui mis hors-de-cause.

Son ADN l’a une nouvelle fois trahi. Selon nos informations, l’organisateur présumé de l’attaque contre Kim Kardashian en octobre dernier à Paris a été interpellé mardi 21 mars 2017 par la police judiciaire des Hauts-de-Seine. Aomar Ait-Khedache, 60 ans, a été extrait de sa cellule de la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne, pour une affaire de "saucissonnage" restée jusqu’alors non résolue. 


Un autre acteur du dossier Kardashian, surnommé "le Grand", a également eu le droit à 48 heures hors de sa cellule d’Osny : François Delaporte, soupçonné par la BRB (Brigade de répression du banditisme) d’avoir été l’un des 5 membres du commando du spectaculaire casse à 10 millions de dollars.

Un cuisinier sans histoire

L’affaire remonte au 18 avril 2015. Ce soir-là, deux malfaiteurs cagoulés font irruption dans un hôtel particulier du très chic Neuilly-sur-Seine, au domicile d’un des plus grands producteurs du cinéma français. L’homme âgé alors de 85 ans et son épouse sont ligotés par les suspects, qui s’emparent de plusieurs objets et de cartes bancaires, sans pour autant réussir à ouvrir le coffre-fort des victimes. Alors qu’il prenait la fuite, l’un des braqueurs était frappé par la petite-fille du couple. Un coup porté au visage avec un téléphone portable qui laissera quelques traces de sang sur le boîtier…


Coup de chance pour les enquêteurs : l’ADN retrouvé est inscrit au fichier national. Mais le nom qui ressort dans la base de données est celui d’un certain Pascal Larbi… en fait une fausse identité, usurpée depuis des années par Ait-Khedache, qui se faisait ainsi passer pour un soi-disant cuisinier sans histoire. 

"Ma copine" clame son innocence

Les policiers ne feront le rapprochement qu’une fois l’affaire Kardashian résolue, en janvier dernier. Placé en garde-à-vue pendant 48 heures, celui que ses complices surnommaient entre eux "ma copine" lors de leurs conversations au téléphone de peur d’être sur écoute, a clamé son innocence, malgré la découverte de son ADN. 


Déféré puis passé en comparution immédiate jeudi dernier au Tribunal de grande instance de Nanterre, "le Vieux" a réclamé davantage de temps pour préparer sa défense. Cette vieille figure du grand banditisme a rendez-vous avec ses juges le 4 mai prochain.


Son ami François Delaporte, qui niait également les faits, a lui été mis hors-de-cause à l’issue de ses 48 heures de garde-à-vue, faute de preuves. Les deux "papys braqueurs" présumés de Kim Kardashian sont depuis de retour en prison. L’identité du deuxième "saucissonneur" de Neuilly-sur-Seine reste elle aujourd’hui encore un mystère…

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Kim Kardashian braquée à Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter