Braquage d'un fourgon en Suisse : "Tiens, c'est pour vous", un des convoyeurs raconte comment les braqueurs lui ont donné de l'argent

DirectLCI
FAIT DIVERS - Le 8 février dernier, un convoyeur de fonds disait avoir été victime d'un chantage exigeant la livraison d'un fourgon plein d'argent, en échange de la libération de sa fille kidnappée. Ce mardi, on apprend que la jeune fille et son père, ainsi qu'un collègue de travail de ce dernier, ont été placés en garde à vue avant d'être remis en liberté en début d'après-midi. L'un d'eux a expliqué aux enquêteurs que les braqueurs lui avaient remis de l'argent.

D'après nos informations, trois suspects ont été interpellés dans l'enquête sur le spectaculaire braquage d'un fourgon de banque près de Lausanne en Suisse survenu jeudi soir dernier. Le convoyeur du véhicule, ainsi que sa fille de 22 ans - qui avait été prise en otage par deux ravisseurs - et le collègue de travail du convoyeur - également à bord ce soir-là du fourgon - sont ce mardi matin encore en garde à vue dans les locaux de la PJ lyonnaise. Beaucoup de questions restent à éclaircir. 


Notamment sur la chronologie des faits mais également sur la présence au domicile de l'un des deux convoyeurs d'un sac contenant des billets qui pourrait provenir du fourgon.  Au cours de sa garde à vue, un des convoyeurs a expliqué que les braqueurs lui avaient remis un carton comprenant 300.000 euros en devise suisse, en lui disant : "Tiens, c’est pour vous". Ce dernier a ensuite caché cet argent en Suisse.  Les policiers helvètes ont retrouvé ce carton à l’endroit qui avait été indiqué par le convoyeur lors de la garde à vue.

Les 5 braqueurs et ravisseurs sont eux toujours en fuite. Le butin, lui aussi introuvable, reste estimé à une vingtaine de millions d'euros par les autorités suisses.

Plus d'articles

Sur le même sujet