INFO TF1 - Un adolescent proche de Rachid Kassim interpellé

INFO TF1 - Un adolescent proche de Rachid Kassim interpellé
FAITS DIVERS

ANTI-TERRORISME - Selon nos informations, un complice présumé de Rachid Kassim, l'ennemi public numéro 1 des services de renseignements français, a été interpellé ce mardi à Rennes. Il doit être déféré ce vendredi après-midi devant des magistrats du parquet anti-terroriste à Paris.

L’étau se resserre autour de Rachid Kassim. D’après nos informations, un jeune complice présumé de l'ennemi public numéro 1 des services de renseignement français a été arrêté mardi 15 novembre 2016 à Rennes (Ille-et-Vilaine).

H. M., un adolescent d'origine belge de seulement 17 ans, a été interpellé à 6 heures ce jour-là à son domicile par la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) avec l’aide des forces d’élite du RAID. Après 72 heures passées en garde-à-vue, il doit être déféré ce vendredi après-midi devant des magistrats du parquet anti-terroriste à Paris, dans le cadre d'une enquête pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

"Abou Omar"

Surnommé "Abou Omar" sur Telegram, ce jeune est soupçonné d'avoir joué ces derniers mois un rôle plus qu'actif sur la chaîne "Dine Al Haqq" du réseau crypté russe – une chaîne fermée depuis peu  - utilisée par le djihadiste français depuis la zone irako-syrienne pour convaincre de nombreux jeunes de commettre des attentats dans l'hexagone. Kassim s'en était servi notamment pour organiser l'assassinat du père Jacques Hamel dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray en juillet dernier.

H. M. est notamment soupçonné par les policiers d'avoir aidé à mettre en relation certains jeunes islamistes radicaux français avec Kassim, et d'avoir parallèlement organisé des rencontres virtuelles entre ces jeunes terroristes en herbe. 

Parmi ces "proies" se trouvent deux jeunes filles de 15 et 16 ans interpellées par la DGSI en août dernier à Melun et à Clermont-Ferrand. Les deux adolescentes sont aujourd'hui incarcérées. Un autre suspect, A.K., âgé lui aussi de 17 ans et qui faisait office de co-administrateur de la chaîne "Dine Al Haqq", avait déjà été interpellé pour les mêmes raisons que H.M. le 25 août dernier.Mis en examen par un juge anti-terroriste parisien, il est depuis en prison.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent