Deux surveillants de prison blessés par un détenu radicalisé

FAITS DIVERS

AGRESSION - Un détenu a blessé deux surveillants de la prison d'Osny (Val d'Oise) ce dimanche à l'aide d'un poinçon. L'un d'eux a eu le poumon perforé, mais son pronostic vital n'est pas engagé.

Un détenu de la prison d'Osny, dans le Val d'Oise, a agressé deux surveillants de l'établissement pénitentiaire ce dimanche. L'un des deux surveillants a été touché au poumon. L'agresseur, incarcéré pour des faits de radicalisation, était armé d'un poinçon artisanal. Il a été maîtrisé par un tir de munition non létal.  

Les faits se sont produits dans l’après-midi. "Lors du départ en promenade, le détenu a agressé avec une arme artisanale le surveillant venu le chercher. Le second surveillant, posté à l’entrée de la cour de promenade, est aussitôt venu secourir son collègue et a lui aussi été blessé", explique l’administration pénitentiaire dans un communiqué. 

Les deux agents sont parvenus à s'enfuir et le détenu a été "rapidement maîtrisé" grâce à "une arme non létale", une balle de caoutchouc, par les unités d’intervention de l’Administration pénitentiaire (ERIS). 

Hors de danger

Les surveillants ont été transportés à l’hôpital. L’un d’eux a été touché au thorax et à la gorge. Son pronostic vital n’est pas engagé. L'autre a été blessé au bras mais est sorti de l'hôpital dans l'après-midi.  Le détenu agresseur a été transporté à l’hôpital, avant d’être placé en garde à vue pour tentative d’homicide volontaire. 

La maison d’arrêt d’Osny  compte 579 places et 916 détenus au 1er août 2016. Une unité de prévention de radicalisation y a été ouverte le 25 janvier 2016. Elle accueille actuellement 18 personnes détenues, tous en cellule individuelle.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter