Isère : trois randonneurs retrouvés morts dans le massif de la Chartreuse

DirectLCI
ACCIDENT - Un homme d’une quarantaine d’années, qui était parti randonner samedi vers le secteur de la Dent de Crolles, a été retrouvé mort ce dimanche matin par les gendarmes de haute-montagne. Les corps de deux autres personnes, parties elles dans le secteur du Grand Som, ont été retrouvés en milieu de journée sous une coulée de neige.

A chaque fois, ce sont les proches qui ont donné l’alerte. Samedi, la compagne d’un quadragénaire parti seul faire de la randonnée à  ski dans le secteur de la Dent de Crolles, dans le massif de la Chartreuse, a appelé les secours, inquiète de ne pas le voir revenir. Les secours de montagne ont alors entamé des recherches. Le corps sans vie du randonneur âgé de 47 ans a été retrouvé peu avant 9h, ce matin, vraisemblablement emporté par une petite coulée de neige, a appris LCI auprès des secours. . "Il a peut-être fait une erreur dans la pente et  sauté une barre rocheuse, ou a été déséquilibré par une toute petite coulée de  neige", ont indiqué les secours.


Dans un autre secteur du même massif de la Chartreuse, le PGHM de l’Isère a découvert les corps de deux autres randonneurs âgés de 44 et 58 ans recherchés depuis samedi.  Les deux hommes - originaires d'Annecy et Chambéry - étaient  partis faire de la randonnée à ski samedi, cette fois-ci dans le secteur du Grand Som. Alertés là aussi par leurs familles, les gendarmes ont retrouvé leur véhicule garé sur un parking. 


En raison des conditions météo pas très bonnes – visibilité à seulement 15 m – les gendarmes ont tenté dans la nuit de refaire à ski l’itinéraire possiblement emprunté par ces deux hommes. Sans succès. Ce dimanche matin, le temps s’étant dégagé, un hélicoptère de la sécurité civile est venu prêter main forte aux gendarmes.  "Les corps ont été découverts sous une coulée de neige", a indiqué sur LCi, le commande Poirot du PGHM du Versoud. "Une enquête a été ouverte pour déterminer si l'avalanche s'est produite  naturellement ou si les victimes l'ont déclenchée sur leur passage."


Samedi, Météo-France a mis en garde contre un risque d'avalanche "en nette  hausse" sur certains massifs français, où les récentes chutes de flocons ont  fragilisé le manteau neigeux et favorisé le risque de déclenchements spontanés.  Dans les Alpes, l'institut météorologique conseille de "ne pas  sous-estimer" le risque de déclenchement de plaques par un randonneur ou un  skieur hors-piste, bien que les chutes de neige aient été "faibles" ces  derniers jours.

Plus d'articles

Sur le même sujet