Ivre, il urine sur une toile du XVIIe siècle dans un musée

FAITS DIVERS
FAIT DIVERS – Un étudiant passablement éméché a uriné sur une toile du peintre flamand Théodore van Thulden entreposée au musée des Beaux-arts d’Angers, relate Ouest-France samedi.

Une envie pressante qui pourrait lui coûter très cher. Un étudiant éméché n’a en effet rien trouvé de mieux que d’uriner sur une toile du peintre flamand Théodore van Thulden, datant du XVIIe siècle, rapporte Ouest-France samedi. Les faits se sont déroulés jeudi au musée des Beaux-Arts d'Angers, exceptionnellement ouvert aux étudiants cette nuit-là comme chaque année depuis 10 ans.

Interrogé par le quotidien régional, la directrice des musées d’Angers écarte toutefois un acte destiné à souiller précisément cette œuvre. "Je suis persuadée qu’il ne voulait pas viser la toile directement. Il avait tellement bu qu’il voulait uriner. Et c’est tombé sur la seule toile de cette salle qui avoisine le sol de 2 cm", a déclaré Ariane James-Sarazin. Selon la directrice, seules quelques gouttes d'urine sont venues souiller le cadre du tableau, avant d'éclabousser la peinture sur quelques millimètres.

1,8 g par litre de sang

Le jeune homme a été intercepté dans la foulée par la sécurité du musée et a été conduit au poste de police. C’est à cet endroit qu’il a passé la nuit, en cellule de dégrisement, avant d’être placé en garde à vue. L’étudiant présentait un taux d'alcoolémie de 1,8 g par litre de sang. Si l’estimation des dégâts est en cours, le prix de la toile souillée s’élèverait à près de 50.000 euros. De quoi sans doute lui faire passer l’envie d’uriner sur des œuvres d’art.
 

Lire et commenter