Jawad Bendaoud placé en garde à vue pour "outrages" et détention de stupéfiants

Jawad Bendaoud placé en garde à vue pour "outrages" et détention de stupéfiants

FAITS DIVERS
FAITS DIVERS - L'ancien logeur des terroristes du 13-Novembre, relaxé en mars dans cette affaire, a été placé en garde à vue ce mercredi soir pour "outrages", détention et usage de cannabis.

Jawad Bendaoud de retour en garde à vue. Celui qui est connu comme le "logeur" des terroristes du 13-Novembre, relaxé en mars dernier dans cette affaire qui doit être rejugée en appel à la fin de l'année, a été placé en garde à vue, mercredi 3 juillet au soir pour "outrages, détention et usage de stupéfiants", en l'occurrence du cannabis, a indiqué jeudi 5 juillet à LCI le parquet de Bobigny, confirmant une information d'Europe 1.


Selon la radio, le jeune homme aurait été interpellé à Saint-Denis après avoir insulté des policiers en filmant la scène avec son téléphone. Durant l'interpellation, il aurait également encouragé des personnes présentes à venir le libérer. 

Parcours chaotique

Jawad Bendaoud, largement médiatisé au lendemain des attentats de novembre 2015 puis lors de son procès, début 2018, avait été hospitalisé en psychiatrie en juin à la demande de sa famille. 

En avril, Bendaoud, 31 ans, avait été condamné à six mois de prison avec sursis assortis de deux ans de mise à l'épreuve avec obligation de soins par le tribunal de Bobigny. Le parquet avait, là encore, fait appel de ce jugement.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jawad Bendaoud, le "logeur de Daech" en procès

Lire et commenter