"Je n'ai jamais été un admirateur de Daech" : l'attaché parlementaire soupçonné d’apologie du terrorisme répond aux accusations

"Je n'ai jamais été un admirateur de Daech" : l'attaché parlementaire soupçonné d’apologie du terrorisme répond aux accusations

FAIT DIVERS - L'attaché parlementaire au Sénat Yacine Chaouat, soupçonné d'apologie du terrorisme, s'explique ce vendredi dans une interview au Parisien. Il dément formellement être un admirateur de Daech.

C'est une responsable associative, militante du dialogue interreligieux, qui aurait découvert sur la page Facebook de l'attaché parlementaire des images ne prêtant pas à confusion. Dans son édition du mercredi 22 février, Le Canard Enchaîné, qui a révélé l'affaire, évoquait ainsi des "égorgements, appel au djihad, haro sur les koufars"... Après l'alerte donnée par la militante, une enquête avait été ouverte le 25 janvier. 

Nos confrères du palmipède n'avaient pas donné mercredi le nom de l'assistant parlementaire, ni celui du sénateur socialiste pour qui il travaille. Très vite, les deux étaient apparus sur les réseaux sociaux. Soupçonné d'apologie du terrorisme, Yacine Chaouat, 38 ans, dément formellement ce vendredi dans une interview à nos confrères du Parisien. "Lorsque j'ai appris mardi soir qu'on me reprochait d'avoir 'liké' trois articles qui faisaient l'apologie du terrorisme, le bras m'en sont tombés", dit l'attaché parlementaire du sénateur Roger Madec. Il déclare avoir vérifié "si parmi 153 pages en apparence anodines ne se cachaient pas des contenus litigieux", et ajoute n'avoir "rien trouvé". 

Lire aussi

Les djihadistes qui "sèment la terreur ne sont pas musulmans"

Concernant ses profils Facebook, Yacine Chaouat indique avoir eu un premier compte désactivé en 2011. Puis un deuxième en langue arabe qui lui "permettait de conserver des liens affectifs et spirituels" avec sa famille en Tunisie. Se disant "citoyen et "fidèle", Yacine Chaouat indique vivre "cette double culture en toute harmonie". 

Interrogé sur le groupe état islamique, Yacine Chaouat répond : "Je n'ai jamais été un admirateur de Daech ! Au contraire ! Ces djihadistes qui sèment la terreur et la mort ne sont pas musulmans. En ce qui me concerne, je ne considère pas que la République me rejette : je lui dois ce que je suis. J'ai une vie active, un réseau d'amis, un socle familial. Je n'ai jamais imaginé un seul instant de ma vie basculer vers l'extrémisme". 

Concernant l'antisémitisme que lui reprochent certains, là encore, l'attaché parlementaire s'offusque. "Comment peut-on croire que j'ai relayé un message de ce type: 'Les Juifs sont les dominateurs du monde". J'ai grandi avec des copains 'feujs', ai toujours été attiré par la culture juive et je parle hébreu". 

Victime d'une cabale?

Joint par LCI mercredi, Me Antoine Casubolo Ferro, avocat de l'attaché parlementaire, évoquait une "dénonciation calomnieuse, de la malveillance". "Nous allons porter plainte", assurait-il.

Yacine Chaouat serait-il victime d'une cabale?  croit aussi. Il indique au Parisien que ses ennuis ont commencé en septembre 2016. Il parle d'une responsable d'association avec laquelle il ne voulait "plus travailler" qui aurait commencé à surveiller son compte Facebook. "Elle a sollicité la structure de déradicalisation dans laquelle travaille Farid Benyettou. Benyettou me connaît depuis les années 2000. A l'époque, il considérait que je n'étais pas un bon musulman. Mon seul tort ? Accepter la démocratie. Lui s’est proclamé émir et a tout fait pour envoyer des jeunes combattre en Irak, raison pour laquelle il a été condamné à six ans de prison pour terrorisme. Et c’est ce même homme qui voudrait me faire passer pour un admirateur de Daech ! Aujourd’hui je découvre les pièces du puzzle. Et j’ai hâte d’être entendu par la justice". 

Lire aussi

En vidéo

Farid Benyettou, ex-mentor des frères Kouachi, s'est rendu aux enquêteurs

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

EN DIRECT - Loi Sécurité globale : 30 interpellations à Paris après des heurts pendant la manifestation

EN DIRECT - Le Portugal assouplira ses restrictions sanitaires pendant les fêtes de fin d'année

Lire et commenter