"Je tenez a mescusez" (sic) : après sa garde à vue, le message de regret de Jul sur Facebook

FAITS DIVERS

DÉCLARATION - Deux jours après avoir été intercepté en excès de vitesse sur l'autoroute, à 160 km/h, et sous l'emprise de stupéfiants, le rappeur le plus écouté de l'année 2016 a présenté ce mardi ses excuses à son public sur Facebook. Il avait été remis en liberté la veille au soir.

#Japprenddemeserreurs. C'est avec ce hashtag que le chanteur marseillais, Jul, a conclu son message posté sur Facebook, ce mardi, deux jours après son interpellation pour excès de vitesse sur l'autoroute A50, près de Marseille, et sous l'emprise de stupéfiants. 

Dans son texte (ponctué d'un certain nombre de fautes d'orthographe), le rappeur le plus écouté de l'année 2016  reconnaît notamment avoir donné un mauvais exemple à ses plus jeunes fans. "Desolé ma team pour ce qu'il cest passé 😔 Je sait qui a des enfant et des parent qui me suive cest pas une bonne image pour tt le monde donc voila je tenez a mescusez !", écrit-il.

Jul, qui circulait à 160 km/h en faisant des appels de phares aux voitures roulant devant lui, lorsqu'il a été intercepté, ne revient néanmoins pas sur les détails de l'incident. Placé en garde à vue dimanche soir, il a reconnu avoir consommé du cannabis, avant d'être remis en liberté ce lundi. Son passager, lui, a été interpellé avec une arme de poing de calibre 9 mm, et une petite quantité de résine de cannabis.

"L'enquête préliminaire se poursuit" sur "le volet de la possession de stupéfiants, la conduite sous stupéfiant ou le port d'une arme", a précisé à l'AFP une source policière.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter